Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Ciné de Fred

Millenium : Les hommes qui n’aimaient pas les femmes

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/84/61/15/19845839.jpg http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/84/61/15/19797869.jpg

 

Voilà un film que je n’aurai pas dû aller voir. Car après avoir été un grand fan du livre et avoir bien apprécié le film suédois (fidèlement adapté) qui en a été tiré, celui-ci n’apporte vraiment rien de plus. Mais les américains ont la fâcheuse tendance à reprendre à leur compte les succès européens (ou asiatiques…) et à en faire un peu ce qu’ils veulent. Pour ma part, j’ai donc trouvé ce film totalement inutile. Surtout que de grosses différences sont là par rapport aux œuvres d’origine. Si l’histoire est en gros respectée, bon nombre de différences surviennent dans le scénario. Un personnage est inventé, un autre n’existe plus du tout, le héros se déplace à Londres (alors qu’il n’est jamais question de l’Australie), le dénouement pour retrouver la piste de la jeune fille disparue est totalement inventée… trop de changement et d’incohérences… La façon dont les deux héros entrent en contact est différente…La fin se traine en longueur… Et puis surtout, on ne reconnait plus Lisbeth, elle est beaucoup trop bavarde ! Ce n’est plus le personnage. Le summum : quand elle sauve Michael dans la cave du serial killer et que ce dernier se sauve, elle prend une arme et demande à Blomkvist : »Je peux le tuer ? ». Tout comme la mort du tueur où elle aurait pu faire quelque chose dans l'un et rien dans l'autre. Encore plus abérrant : elle raconte son enfance et la tentative de meurtre sur son père...Rires dans la salle, ce n’est pas du tout dans l’esprit du personnage qui reste beaucoup trop politiquement correct et un peu trop lisse !  A l’inverse une ou deux scènes du livre absentes dans le film suédois sont présentes dont celles avec la rédactrice en chef du magazine (jouée par la toujours excellente Robin Wright) qui a une plus grande place ici. Il aurait sans doute mieux fallu que Fincher et son scénariste adapte vraiment l’histoire aux USA et ne tourne pas à nouveau en Suède où tout le monde parle anglais. Malgré tout la mise en scène est stylisée, les images léchées, la musique est bonne et le générique de toute beauté. Daniel Craig est très bien, il est plus à l’image du héros qu’on se fait en lisant le roman que l’acteur suédois d’origine. Par contre Rooney Mara dans le rôle de Lisbeth Salander a bien du mal à faire oublier Noomi Rapace, absolument parfaite en version suédoise. L’actrice américaine, même si elle n’est pas mauvaise, n’a aucun charisme, aucune véritable présence et laisse toute la vedette à Craig, contrairement à Rapace qui la volait à Michael Nyqvist. Dans le rôle de Vanger on retrouve Christopher Plummer bien moins performant que dans Begginners, avec aussi le local Stellan Skarsgard, Goran Visnjic ou Joely Richardson. Bref inutile pour ceux qui ont lu et vu les versions suédoises, sauf si vous êtes fan du metteur en scène ou des acteurs. Pour les autres ce nouveau David Fincher se révèlera sans doute être un excellent thriller…

 

1-etoile

 

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/85/29/73/19863481.jpg

 

Critiques de Zodiac, Benjamin Button, The social network, Millénium

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Z
Oui je vois tout à fait le genre, d'ailleurs à ce propos, as-tu vu les affiches américaines où Lisbeth est nue et entourée par Blomkvist, très protecteur avec elle ? (on peut les voir sur mon blog)
J'ai trouvé ces affiches totalement contraires à la personnalité de Lisbeth, elle n'a besoin de personne pour se protéger.
Répondre
Z
Je crois que si j'allais le voir, je partagerais assez ton avis... quels sont les personnages ajouté/inventé ?
Dans la version suédoise, Lisbeth est prédominante par rapport à Mickael mais c'est plutôt logique, car les seconds volumes seront entièrement accès sur elle. Le un est une sorte de prélude. Mais
par contre que dans la version américaine, ce soit l'inverse ce n'est pas absolument pas logique !
et Lisbeth n'est pas bavarde par pitié ! :(
Peut-être qu'ils ont volontairement donné des informations sur son enfance car les autres volumes ne seront peut-être pas adapté par les américains... enfin je spécule là ^^
Répondre
F


Le frère serial killer a une petite amie dans le film alors que dans le livre non. Ce qui m'a gené le plus c'est la transforamtion de Lisbeth, bavarde, trop soumise a Mickael, plus souvent sur sa
moto que sur son clavier d'ordinateur... et plein de petits changements inutiles qui ne font en rien avancer l'histoire...



P
Pour n'avoir pas lu les romans, je rejoins l'avis de Christophe. Tout est ici beaucoup plus clair que dans l'adaptation suédoise, le personnage de Lisbeth particulièrement. Et puis la mise en scène
de Fincher colle parfaitement au propos. C'est finalement ce qui compte, puisque l'histoire en elle-même n'a strictement rien d'original.
Répondre
F


Justement si tu avais lu les livres tu trouverais que cette Lisbeth n'est pas totalement crédible...



G
Non seulement un excellent thriller, mais aussi une bombe d'interprétation (pour ma part, Rooney Mara a une incroyable et très troublante présence, et Craig n'a jamais été aussi bon), et une
virtuosité de réalisation... Je suis peut-être un peu seul sur ce coup-là, mais j'assume totalement, je me suis carrément laissé emporter, en ayant vu pourtant la précédente adaptation suédoise.
2h37 de haute voltige, pour moi...
Répondre
B
D'accord en tout point avec toi ! Ce film est du plus inutile qui soit, n'aportant rien, ni en émotion ni en originalité, pire il s'enfonce dans le ridicule. Dommage car certains détails sont
terrible comme lors du repas chez martin Vanger où l'on entend une victime crier de la cave... C'est peu ! Pour ceux qui n'ont pas lu le livre, leur réaction est légitime.... lisez le donc :)
Répondre