Northwest

par ffred  -  12 Octobre 2013, 09:00  -  #2013, #4.5♥, #Drame, #Danemark

Northwest : Affiche

 

Nordvest est l’un des quartiers multiethniques les plus pauvres de Copenhague. Casper, jeune homme de 18 ans, y vit avec sa mère, son petit frère et sa petite sœur. Il s’acharne à joindre les deux bouts en vendant des biens volés à l’un des chefs des gangs du quartier. Quand le crime organisé arrive à Nordvest, la hiérarchie au sein du quartier change et Casper y voit une chance de monter en grade...

 

De Vinterberg à Von Trier, le cinéma danois fait partie de ce cinéma nordique qui s'est imposé en Europe comme un cinéma exigeant et rigoureux, ancré dans le réel. A part ces deux grands maitres (qui s'écartent peut être maintenant de ce qui faisait la base et la singularité de ce cinéma), régulièrement quelques pépites nous parviennent. Tel ce Northwest, deuxième film de Michael Noer. Tendu et glacial comme la lame d'un couteau. La crise, la pauvreté et la débrouille touchent aussi le Danemark. La peinture sociale des bas fonds de Copenhague est sans concession, ni complaisance. Une mise en scène froide et sèche qui va à l'essentiel sans perdre de temps (la caméra bouge beaucoup, j'ai eu peur au mal de mer au début, mais finalement non). Le film est relativement court (1h30). D'entrée on est pris à la gorge parce cette histoire dure et cruelle qui se terminera en vraie tragédie grecque. La vie est rude pour Casper et sa famille. Attiré par l'argent facile et pris dans un engrenage et une descente aux enfers qui le dépassent, il en paiera le prix...Le scénario est tout aussi froid et direct, terriblement réaliste, ne s'encombrant surtout d'aucun pathos ni bons sentiments. Les acteurs sont tous formidables. Les deux frères sont joués par deux frères à la ville aussi, recrutés sur internet et totalement amateurs. Ils sont bouleversants et criants de vérité. Une direction d'acteurs impeccable, tous les autres sont aussi parfaits.

Northwest est donc de ces films coup de poing, noir, poignant, fiévreux, exigeant, intense. Avec un vrai sentiment d'urgence, de vivre, de survivre. Un de ces films qui se mérite. On en ressort sonné, avec une boule au ventre et la gorge serrée. Même s'ils n'ont rien à voir entre eux, j'ai eux un sentiment à peu près équivalent à ce que j'ai ressenti sur les dernières images de Oslo, 31 août... Un signe...

Northwest
NorthwestNorthwestNorthwest