Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Ciné de Fred

The Immigrant

The Immigrant : Affiche

 

1921. Ewa et sa sœur Magda quittent leur Pologne natale pour la terre promise, New York. Arrivées à Ellis Island, Magda, atteinte de tuberculose, est placée en quarantaine. Ewa, seule et désemparée, tombe dans les filets de Bruno, un souteneur sans scrupules. Pour sauver sa sœur, elle est prête à tous les sacrifices et se livre, résignée, à la prostitution. L’arrivée d’Orlando, illusionniste et cousin de Bruno, lui redonne confiance...

 

Jusqu'ici, pour moi, James Gray n'avait réalisé que des chefs d'oeuvres (de Little Odessa à Two lovers en passant par le formidable La nuit nous appartient). Je partais donc avec un capital confiance au top malgré un accueil cannois mitigé. Sans dire que The Immigrant est (totalement) raté, il s'agit là de son moins bon film. Une histoire classique mise en scène de façon très académique. Sur le fond, l'histoire est belle. Mais elle est traitée de façon bien trop superficielle, manquant de puissance, de suspens, de tragique et surtout d'émotion. A côté de cela, la reconstitution historique est minutieuse. L'ambiance est bien rendue au travers des décors et des costumes, tout autant que la belle photo du français Darius Khondji (un peu trop jaunâtre pour certains). Les acteurs font ce qu'ils peuvent. Marion Cotillard (premier premier-rôle américain) s'est beaucoup investie, allant jusqu'à apprendre le polonais avec l'accent allemand. Elle est très bien mais n'arrive pas, malheureusement, à nous toucher. On a connu aussi Joaquin Phoenix en meilleur forme, surtout dans les films de Gray (quatrième collaboration), tandis que Jeremy Renner est quelque peu transparent. Ils font de leurs mieux, on ne les blâmera pas, avec ce qu'on leur a donné : une direction d'acteurs en adéquation avec une mise en scène trop plate et un scénario un peu trop léger aux dialogues un peu trop lourd. C'est vraiment dommage car tous les ingrédients auraient pu être réunis pour en faire un grand mélo vous collant la larme à l'oeil. Même si on ne s'ennuie pas (trop), en étant très indulgent, cela se laisse regarder mais on en sort avec un sentiment d'inachevé dans la bouche et pour tout dire une petite (cruelle ?) déception...

The ImmigrantThe Immigrant
The ImmigrantThe Immigrant
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Les deux orphelines ou Sans famille : consternant !!
Répondre
S
Tout de même l’histoire est prenante...
Т
Je te cite "Pas le film de l'année mais un beau mélo, les acteurs sont bien"
--> ta note : 2 étoiles ?

Ahahah je te taquine mais je ne t'en veux pas d'avoir été sévère. Tu ne l'es même pas assez pour moi. Pour moi il n'y a rien à sauver. C'est mauvais, prétentieux, misérabiliste et terriblement ennuyé. Les personnages sont tous détestables. Pas une émotion devant The Immigrant pour ma part.
Répondre
Т
Ah ah je te taquine ;-) bien content que ton avis à froid soit plus sévère !
F
Cette citation était dans un message privé non destiné à être publié ! Et puis c'était à chaud...