Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Ciné de Fred

Rêves d'or

Rêves d'or : Affiche

 

Originaires du Guatemala, Juan, Sara et Samuel aspirent à une vie meilleure et tentent de se rendre aux États-Unis. Pendant leur périple à travers le Mexique, ils rencontrent Chauk, un indien du Chiapas ne parlant pas l’espagnol et qui se joint à eux. Mais, lors de leur voyage dans des trains de marchandises ou le long des voies de chemin de fer, ils devront affronter une dure et violente réalité…

 

C'est grâce à de chaudes recommandations que je me suis retrouvé devant ces Rêves d'or. J'en attendais donc beaucoup vu l'enthousiasme dégagé par quelques amis blogueurs. Sans être déçu, j'ai été moins emballé qu'eux mais j'ai bien aimé tout de même. Pour son premier film (primé à Un certain regard à Cannes cette année), Diego Quemada-Diez fait preuve d'une belle maturité pour un débutant. Toute la réussite du film tient dans le fait qu'à aucun moment on a l'impression d'être devant un film de fiction. Pour moi, j'ai vu un documentaire. Une caméra embarquée pour suivre le périple de jeunes guatémaltèques en route pour leur rêve américain. La mise en scène est donc bien maitrisée. Les acteurs, tous débutants, sont extraordinaires de naturel et de simplicité. Le scénario est bien écrit (tiré de vrais témoignages de migrants) mais c'est là que je mettrai quelques bémols. C'est d'abord assez long à se mettre en place. Mais quand le périple commence, on s'attache très vite aux personnages. Il persiste parfois quelques longueurs. Même si plus le récit avance et plus cela devient dur, quelque scènes sont même très difficiles. Le prix sera donc très cher à payer pour atteindre ce rêve doré, qui finalement ne le sera peut être pas tant que cela. Malgré cette dureté et la description de cette implacable réalité, le propos m'a semblé un peu sec et manquant un peu d'émotion. On pense beaucoup, sur un thème un peu similaire, à Sin Nombre de Cary Fukunaga, un vrai choc celui-là. Un beau film tout de même dont on ressort un peu chamboulé mais la claque annoncée (pour moi) n'est pas là...

Rêves d'or
Rêves d'orRêves d'orRêves d'or
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Documentaire peut être pas ..j'ai trouvé qu'un vrai documentaire comme L'Escale avait plus de puissance émotionnelle et de réalisme.
Répondre