Tel père, tel fils

par ffred  -  25 Décembre 2013, 08:49  -  #2013, #4*, #Japon, #Kore-Eda Hirokazu, #Cannes, #Jun Kunimura

Tel père, tel fils : Affiche

 

Ryoata, un architecte obsédé par la réussite professionnelle, forme avec sa jeune épouse et leur fils de 6 ans une famille idéale. Tous ses repères volent en éclats quand la maternité de l'hôpital où est né leur enfant leur apprend que deux nourrissons ont été échangés à la naissance : le garçon qu’il a élevé n’est pas le sien et leur fils biologique a grandi dans un milieu plus modeste…

 

Après avoir adoré Still Walking (2009, un chef d'oeuvre) et peu apprécié I wish, son dernier film (mais à revoir), je craignais un peu pour ce nouveau film de Hirokazu Kore-Eda . Le metteur en scène japonais nous a présenté en personne et en avant-première Tel père, tel fils (prix du jury à Cannes en mai dernier, mais le Grand Prix aurait été amplement mérité) et j'en suis sorti enchanté. Moins un film sur le monde de l'enfance que son précédant que sur celui des parents confronté à un événement inattendu qui les ébranlent et met leurs convictions à mal au-delà de ce qu'ils pouvaient imaginer. Sorte de remake improbable de La vie est un long fleuve tranquille (beaucoup de similitudes tout de même), les traditions si particulières des japonais, la discrétion et une certaine fatalité sont extrêmement bien rendus. Le scénario est écrit avec beaucoup de tact et de sensibilité. La mise en scène, simple et fluide, a les mêmes qualités. On suit donc les deux familles, très différentes, avec une belle émotion. C'est surtout le parcours du père de la famille aisée qui est mis en avant. La remise en question sera bien plus importante et difficile pour lui. C'est donc touchant et émouvant de bout en bout, tout en étant souvent drôle. Cela nous ramène forcément vers notre propre histoire et notre famille. Le film sortira le jour de Noël, et entre la dinde aux marrons et la bûche glacée, le voir en famille pourrait être une très bonne idée pour rappeler aux gens que ce jour n'est pas seulement une fête « commerciale ». Plein de poésie, de douceur et d'amour, Tel père, tel fils est une très belle réflexion sur la filiation et le rapport au père, tout autant que sur la famille. Les acteurs sont tous formidables, des parents aux enfants qui sont à croquer. On retrouve la formidable direction d'acteurs du metteur en scène commune à tous ses films.

Un film subtil et élégant, plein donc d'une belle émotion, forte, vraie et sans aucun pathos, d'ailleurs pas une larme pour ma part, duquel on ressort tout de même le cœur gros et complètement conquis. A voir sans hésiter.

 

Tel père, tel fils
Tel père, tel filsTel père, tel filsTel père, tel fils

тном ряи 05/01/2014 19:38

Effectivement, un très joli film. Une réserve toutefois sur le manque de rythme du film.