Leçons d'harmonie

par ffred  -  31 Mars 2014, 16:48  -  #2014, #5* ♥, #Drame

Leçons d'harmonie : Affiche

 

Aslan, 13 ans, vit avec sa grand-mère dans un village au Kazakhstan. Il fréquente un collège où la corruption et la violence tranchent avec son obsession du perfectionnisme. Le jeune Bolat, chef du gang des mauvais garçons, humilie Aslan devant ses camarades de classe et extorque de l’argent à tous les adolescents. Aslan prépare une vengeance féroce et implacable.

 

Sauf erreur, voilà le premier film kazakh que je vois. Et j'ai bien fait. Je ne savais pas de quoi il en retournait, juste une bonne rumeur et une flopée de prix dans les festivals (qui n'est pas forcément gage de qualité...). Premier constat, le réalisateur Emir Baigazin nous offre sans doute les plus belles images que l'on ai vu depuis longtemps. C'est à juste titre que le film a reçu l'Ours d'argent de la meilleure photo au dernier festival de Berlin. Sur le plan formel, c'est donc à couper le souffle. Chaque plan est plus beau que le précédent. Sur le fond, on est tout autant gâté. La mise en scène, au rythme lent (le montage est superbe) est aussi sèche que tendue, tranchante et effilée comme un rasoir. Elle magnifie une histoire, au scénario complexe, aussi dure que glaçante. Le jeune personnage, entre misère sociale et violence scolaire, trouve un équilibre dans une vie solitaire aussi bizarre que poétique. Mais entre ses cafards, lézards et autres moutons, il nous entraine et nous perd dans sa descente aux enfers (ou sa sortie ?). Entre vengeance, rêves et fantasmes, il finira par nous fasciner (en nous manipulant totalement ?) sans que jamais ses zones d'ombres ne soient levées.

Dans le rôle d'Aslan, Timur Aidarbekov est extraordinaire, aussi touchant qu'énigmatique. Il possède une vraie présence (un regard troublant) et porte tout le film sur ses frêles épaules. Les autres jeunes acteurs sont tout autant formidables.

Leçons d'harmonie est donc un très beau film. D'une beauté glaçante et tranchante comme un rasoir. Intrigant, dérangeant, dur, cruel, austère, fascinant et exigeant. De ces films qui se méritent. C'est beau comme l'enfance, dur comme la vie, violent comme la mort. Un excellence surprise pour un coup de cœur inattendu. L'un des plus beaux films de l'année...

Leçons d'harmonie
Leçons d'harmonieLeçons d'harmonie
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

pierreAfeu 31/03/2014 22:11

L'un des plus beaux films de l'année, nous sommes d'accord !