Loin de mon père

par ffred  -  3 Mars 2015, 17:55  -  #2015, #2.5*, #Israël, #Drame, #Keren Yedaya, #Yaël Abecassis, #Tzahi Grad, #Cannes

Loin de mon père

 

Moshe et Tami sont en couple. Moshe a cinquante ans, Tami est à peine entrée dans la vingtaine. Ils vivent une relation cruelle dont Tami ne semble pas pouvoir se libérer. Tami et Moshe sont père et fille.

 

Dans la mesure du possible, je vais voir les films israéliens qui sortent. Je dois dire que je suis rentré voir celui-ci, après avoir vu Yaël Abecassis sur l'affiche, sans savoir de quoi il traitait. J'ai vu après coup que c'était le nouveau film de Keren Yedaya, la réalisatrice du très beau Jaffa. Le moins que l'on puisse dire est que le sujet est dérangeant. Pour ne pas dire glauque. Il met en tout cas très mal à l'aise tout le long. Tout cela est, certes, censé dénoncer mais le film ne semble pas non plus juger et on reste pour le moins très perplexe, l'inceste étant en soit un problème très complexe. Il est impossible de s'attacher aux personnages. Le père est forcément ignoble et répugnant. La fille ne semble pas se battre, et être satisfaite de la situation (en apparence, au début tout du moins). Elle ne fuit pas alors qu'elle n'est pas physiquement prisonnière, c'est bien sûr mentalement que tout se joue. De plus c'est répétitif, et souvent inutilement. Une seule scène de rapports sexuels entre les deux était suffisante, on avait bien compris. Bref, tout cela est bien agaçant. On accordera tout de même à Yedaya qu'il faut un certain courage pour faire un tel film. Même si le tout reste assez flou et ses intentions pas clairement définies. Restent une mise en scène solide et une direction d'acteurs impeccable. On ressort certes un peu bousculé, mais aussi un peu atterré par ce que l'on vient de voir et pas franchement convaincu. Ce qui n’empêchera pas que je continuerai à suivre le cinéma israélien...

 

Loin de mon père