The Disappearance Of Eleanor Rigby

par ffred  -  31 Mars 2015, 13:28  -  #2014, #Drame USA, #Jessica Chastain, #James McAvoy, #Isabelle Huppert, #William Hurt, #Viola Davis, #Ciarán Hinds, #4*♥, #Bill Hader, #Katherine Waterston

 

Eleanor aime Conor, et Conor aime Eleanor. Que se passe-t-il lorsqu’un couple vivant en parfaite harmonie se retrouve soudain confronté à un événement tragique ? Les deux films composant The Disappearance of Eleanor Rigby racontent la même histoire d'amour, adoptant le point de vue de Conor dans Him et celui d’Eleanor dans Her, se renvoyant l’un à l’autre et s’emboîtant comme les pièces d’un puzzle. The Disappearance of Eleanor Rigby: Them est la synthèse des deux versions.

 

La même histoire vue sous l'angle de plusieurs personnages n'est pas un procédé nouveau. Cela peut donner des choses intéressantes (cf. Simon Werner a disparu). Mais la même histoire vue par les deux protagonistes principaux sur trois films est, sauf erreur de ma part, un projet inédit. Il y a Her, le point de vue féminin, Him, le point de vue masculin et Them (pas prévu au départ), une synthèse des deux. Ce dernier, vu seul, fait un peu figure de super bande-annonce pour les deux autres. Mais on reste sur notre faim. L'envie est donc forte de voir les deux autres films et de découvrir en détail l’histoire de chacun après l'évènement tragique et la rupture. On entre alors avec un certain bonheur dans leurs intimités respectives. Les personnages sont, du coup, parfaitement développés. Les seconds rôles de Them aussi (surtout les parents). Le casting est de choix. Jessica Chastain est comme toujours parfaite. James McAvoy est vraiment très convaincant (un des ses meilleurs rôles avec Ordure !). Ciaran Hands, William Hurt et Isabelle Huppert (qui a un verre de vin à la main dans toutes ses scènes sans exception, bonjour les clichés sur les français !) incarnent les parents. Avec aussi Viola Davis en prof de fac. Les deux volets sont assez différents. Eleanor veut aller de l'avant et changer de vie. Connor veut retrouver sa vie d'avant. Au final, on passe un très bon moment devant chacun des trois films. C'est émouvant sans être pathos, chacun des deux membres du couple est touchant et attachant à sa manière. The disappearance of Eleanor Rigby n'est sans doute pas un chef d'oeuvre mais voilà un concept qui sort de l'ordinaire surtout pour un premier long métrage (Ned Benson est réalisateur, scénariste et producteur). Un très beau film sur le deuil, l'amour, le couple. Tout s'emboite parfaitement dans une ambiance particulière. Mon conseil est donc de voir Them, puis Her et Him, ou l'inverse, pour avoir bien tout en mémoire. Pas de sortie en salles dans de nombreux pays, seul Them est sorti aux USA. En France, les trois versions sont disponibles sur Netflix seulement. Dommage, il va donc être peu vu...

 

 - Mise en scène  :  3,5/5

 

 - Scénario : 4/5

 

 - Interprétation  :  4/5

 

 - Technique/direction artistique  :  4/5

 


Total : 15,5/20

The Disappearance Of Eleanor Rigby
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :