Back Home

par ffred  -  11 Décembre 2015, 08:57  -  #2015, #4*, #Drame, #Norvège, #Joachim Trier, #Gabriel Byrne, #Jesse Eisenberg, #Isabelle Huppert, #Amy Ryan, #David Strathairn

Back Home : Affiche

 

En 2012, avec Oslo, 31 août Joachim Trier nous offrait le plus beau film de l'année (et sans doute du siècle). Difficile de se relancer après un tel chef d'oeuvre. Tourné en anglais avec un casting international et en compétition officielle à Cannes, Back Home (Louder than bombs avant les attentats) avait donc une énorme pression sur les épaules. Non pas qu'il ne soit raté, mais la barre était tellement haute. C'est juste que tout est un petit peu moins. Le scénario est un peu moins bien écrit. Le récit, éclatée en flash-backs, amène un peu moins d’émotion, un peu plus de pathos. La mise en scène, même si elle reste très maitrisée, est un peu moins virtuose. Les images, la bande-son et la direction d'acteur sont toujours, par contre, aussi belles. Gabriel Byrne et Jesse Eisenberg sont parfaits. Isabelle Huppert est très bien mais le rôle est moindre. La vraie révélation est le jeune Devin Druid, vraiment formidable. On retrouve aussi Amy Ryan ou David Strathairn. Immanquablement, on marche par comparaison. L'attente était telle qu'on en sort tous un peu déçu. Mais attention Back Home est tout de même un très beau film, l'un des plus beaux de l'année. D'entrée, je l'ai trouvé prenant, émouvant, voir fascinant. Une magnifique réflexion sur le deuil et la perte d'une mère, et comment chaque membre d'une même famille peut réagir différemment après un drame. Sans Oslo, sa côte aurait certainement été bien meilleure mais il est marquant et n'en reste pas moins l'un des évènements de l'année.

 

Back Home
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :