Eperdument

par ffred  -  5 Mars 2016, 16:51  -  #2016, #Drame France, #2.5*, #Pierre Godeau, #Adèle Exarchopoulos, #Guillaume Gallienne, #Stéphanie Cléau

Éperdument : Affiche

 

J'en suis d'abord sorti satisfait. Bien que quelque chose me gênait sans trop savoir quoi. Et puis j'ai trouvé, et c'est finalement très clair. Il y a une belle erreur de casting pour Guillaume Gallienne. Je n'ai jamais réussi à l'assimiler au film, je n'ai pas cru une seconde à son personnage. C'est tout de même embarrassant sachant qu'il a vraiment existé. Ce n'est pas en lui mettant une barbe que cela ferait de lui l'acteur viril qu'il aurait fallu pour le rôle. Du coup, l'alchimie avec sa partenaire ne prend jamais vraiment. A côté de cela, la mise en scène est plutôt bien maitrisée. L'ambiance carcérale est assez pesante (c'est tourné dans une vraie prison). La direction d'acteurs (des autres) est impeccable. Beaucoup de non-professionnels, dont d'anciennes détenues. Et puis, il y a Adèle Exarchopoulos. Elle est vraiment très bien. Le film fonctionne aussi (et surtout ?) en grande partie grâce à elle. Mais au final, on est pas devant le film palpitant que le titre nous annonçait. Avec ce mot, Eperdument, qui ne prend jamais vraiment tout son sens, je m’attendais à quelque chose de plus fort, de plus violent, une vraie passion, une histoire d'amour impossible et interdite qui emporte tout sur son passage. Ce n'est pas vraiment le cas. Vraie romance, histoire de cul, manipulation, on navigue un peu entre tout cela pour un peu perdre pied au fur et à mesure, et au final se désintéresser du récit. Dommage, il y avait matière à bien mieux. C'est donc un goût d'inachevé qui nous reste en bouche.  Reste Adèle...

Eperdument

Armelle 06/03/2016 12:06

J'ai trouvé le film très plat. Et, tu as raison, on se demande un peu ce que Guillaume Gallienne vient faire dans cet opus où il n'est pas le personnage.