Nos souvenirs

par ffred  -  30 Avril 2016, 17:52  -  #2016, #Drame USA, #2.5*, #Gus Van Sant, #Matthew McConaughey, #Ken Watanabe, #Naomi Watts, #Cannes

Nos souvenirs : Affiche

 

Alors qu’il semble décidé à mettre fin à ses jours dans la forêt d’Aokigahara, au pied du Mont Fuji, Arthur Brennan se remémore les moments les plus marquants de sa vie de couple : sa rencontre avec sa femme Joan, leur amour, mais aussi l’usure de leur couple et leur éloignement progressif. Paradoxalement, une épreuve dramatique va leur ouvrir les yeux, renforcer leurs sentiments et les réunir à nouveau. Alors qu’il revit ses souvenirs de couple, Arthur réalise comme cette passion a marqué sa vie...

 

Un nouveau Gus Van Sant est toujours un événement. Même si celui-ci ne sortait pas sous les meilleurs hospices après son très mauvais accueil au dernier festival de Cannes. D'où son apparition tardive dans les salles (et en catimini), près d'un an après sa présentation. Pour être franc, j'en suis sorti assez contrarié, pensant avoir vu le plus mauvais film du réalisateur. Avec le recul, tout n'est pas à jeter. Certes, la mise en scène n'est pas très recherchée. Loin de ce qu'il nous a déjà offert. La direction d'acteurs est déjà plus correcte. Mention spéciale à la toujours excellente Naomi Watts. Je crois que tous les flash-backs avec elle sont les scènes que j'ai préférées. Matthew McConaughey s'en sort bien, il fait le boulot mais sans plus. C'est du côté du scénario que le bas blesse le plus. On ne sait pas trop comment il est arrivé dans les mains de GVS, ni qu'elles ont été ses motivations pour le tourner. A mon goût, le personnage féminin est sous-exploité, celui de Ken Watanabe trop mis en avant. Les parties japonaises et américaines sont trop inégales. L'ensemble manque de puissance et d'émotion. La fin est un peu trop attendue et conventionnelle. Restent de belles images et une belle interprétation. A l'instar de The disappearance of Eleanor Rigby, j'aurai bien vu deux films, un vu du côté de la femme et un autre du côté de l'homme. Là, on reste un peu sur notre faim des deux côtés. On ne parlera pas du titre français Nos souvenirs. A l'origine ce devait être La forêt des songes (The sea of trees en V.O.), cela aurait été bien plus approprié. Déception donc. On ne peut pas faire un chef d'oeuvre à tous les coups...

 

Nos souvenirs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :