Ils sont partout

par ffred  -  5 Juin 2016, 08:32  -  #2016, #Yvan Attal, #Benoît Poelvoorde, #Valérie Bonneton, #Dany Boon, #Charlotte Gainsbourg, #Grégory Gadebois, #Podalydès, #Gilles Lellouche, #François Damiens

Ils sont partout : Affiche

 

Yvan se sent persécuté par un antisémitisme grandissant et il a l’habitude de s’entendre dire qu’il exagère, qu’il est paranoïaque. Lors de séances chez son psy, Yvan parle donc de ce qui le concerne : son identité, être français et juif aujourd’hui. Mais ces rendez-vous sont aussi et surtout une sorte de fil rouge reliant entre elles plusieurs histoires courtes qui tentent de démonter, sur le mode tragi-comique, les clichés antisémites les plus tenaces
 

Nouveau film en tant que réalisateur pour Yvan Attal, quatre ans après le plutôt réussi Do not disturb. Il entend avec Ils sont partout, film à sketches, format peu courant aujourd'hui, dénoncer l'antisémitisme et les clichés qui s'y rapportent. Ils sont bien tous là. Cela commence très bien. Le premier segment avec Valérie Benneton et Benoit Poelvorde (parodie des Le Pen) est hilarant. Malheureusement, ils ne sont pas tous comme cela. Ça va même de mal en pis, jusqu'aux deux derniers complètement ratés. Si on voulait trouver la petite bête, on dirait qu'en démontant tous ces clichés antisémites Attal a fait un film anti-goys. Ce n'est peut être pas voulu mais la limite est toujours très mince. Et puis, le tout est un peu mou, ça manque d'émotion, de nerf, de plus de corrosif, et, au final, d'humour. Les scènes de liaison chez le psy sont de plus très ennuyeuses. L'idée de départ est bonne et pleine d'intentions louables, le sujet est sensible. Mais au final l'ensemble est donc un peu lourd. Reste une belle brochette d'acteurs, qui s'en sortent tous à peu près bien, les deux nommés plus haut en tête. Déception donc...

 

Ils sont partout
 
Ils sont partout