L'Idéal

par ffred  -  15 Juin 2016, 14:29  -  #2016, #Comédie France, #3.5*, #Frédéric Beigbeder, #Gaspard Proust, #Audrey Fleurot, #Jonathan Lambert, #Camille Rowe

L'Idéal : Affiche

 

L'ancien concepteur-rédacteur Octave Parango de « 99 francs » s'est reconverti dans le "model scouting" à Moscou. Cet hédoniste cynique mène une vie très agréable dans les bras de jeunes mannequins russes et les jets privés de ses amis oligarques... jusqu'au jour où il est contacté par L'Idéal, la première entreprise de cosmétiques au monde, secouée par un gigantesque scandale médiatique. Notre antihéros aura sept jours pour trouver une nouvelle égérie...

 

J'avais bien aimé le premier film de Frédéric Beigbeder, L'amour dure trois ans avait été une bonne surprise. Curieux de voir si c'était un feu de paille ou le début d'une vraie carrière de réalisateur. Une nouvelle fois, il adapte l'un de ses romans, Au secours pardon, fausse suite de 99 francs, mais avec le même personnage. Le milieu de la pub est remplacé par celui de la mode et Gaspard Proust remplace Jean Dujardin. Une fois de plus, je suis agréablement surpris. Si l'on est bien là devant une satire de ce milieu, il manque tout de même d'un peu plus de corrosif et de cruauté pour être totalement efficace. A côté de cela, la mise en scène est assez solide, c'est rythmé, bien dialogué et surtout très drôle. Personnellement, je ne me suis pas ennuyé. Proust (toujours clone de l'auteur) est une nouvelle fois très bien, Audrey Fleurot est désopilante tandis que Jonathan Lambert est hilarant en femme forte PDGère de l'Idéal. C'est parfois à la limite du scabreux, il y a deux/trois scènes inutiles mais surtout beaucoup d'autre savoureuses. Une bonne comédie, qu'on aurait voulu un peu plus déjantée, qui confirme tout de même que Beigbeder a raison d'insister dans la mise en scène. Un bon moment pour un bon divertissement.

 

L'Idéal