Willy 1er

par ffred  -  30 Octobre 2016, 10:20  -  #2016, #Comédie Dramatique, #4*, #Daniel Vannet, #Romain Léger, #Noémie Lvovsky, #Cannes, #Gay

Willy 1er : Affiche

 

À la mort de son frère jumeau, Willy, 50 ans, quitte pour la première fois ses parents pour s’installer dans le village voisin. “À Caudebec, j’irai. Un appartement, j’en aurai un. Des copains, j’en aurai. Et j’vous emmerde !”. Inadapté, Willy part trouver sa place dans un monde qu’il ne connaît pas.
 

Voilà un premier film bien singulier. Fait rare d’abord, il est réalisé par quatre personnes (ils ont fait la même école de cinéma ensemble). Il s’inspire, ensuite, de la vraie vie de Daniel Vannet, même si l'histoire est plus ou moins romancée. Le tout nous donne quelque chose d’étonnant et de très particulier. Plus proche du documentaire que de la fiction. Misère sociale, homophobie, deuil...Willy 1er aborde plusieurs thèmes (sans vraiment en traiter un seul dirons les mauvaises langues). C’est aussi dur que pathétique, et souvent aussi vraiment très drôle. C’est en tout cas extrêmement touchant. Le film est divisé en chapitres représentant chacun des rêves du personnage (avoir un appartement, un scooter, des copains…). Contre toute attente, on s’attache facilement à ce personnage hors norme, pas si aimable que ça, vivant en marge de la société (mais qui fait tout pour y être intégré). Daniel Vannet est vraiment formidable, confondant de naturel. Tous les autres acteurs sont aussi non-professionnels, sauf Noémie Lvosky bien sûr, encore une fois très bien. Un film fort et bouleversant, plein de tendresse et de poésie, aussi noir que plein d’espoir. On pense beaucoup à Party girl (Willy est autant épris de liberté qu’Angélique) aussi inspiré de personnages réels et réalisé, lui, à six mains. Willy 1er est donc une très belle surprise.

 
Willy 1er
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :