Django

par ffred  -  6 Mai 2017, 06:58  -  #2017, #2*, #Etienne Comar, #Reda Kateb, #Cécile de France, #Patrick Mille, #Xavier Beauvois, #Drame France, #Biopic

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1943 pendant l’occupation allemande, le tsigane Django Reinhardt, véritable “guitare héros”, est au sommet de son art. Chaque soir il fait vibrer le tout Paris aux Folies Bergères avec sa musique swing alors qu’en Europe, ses frères sont pourchassés et massacrés. Lorsque la propagande allemande veut l’envoyer à Berlin pour une série de concerts, il sent le danger et décide de s’évader en Suisse aidé par une de ses admiratrices, Louise de Klerk...

 

Django Reinhardt a bercé mon enfance (mon père était un grand fan). Curieux donc de voir ce premier film de Etienne Comar jusqu’ici scénariste (Des hommes et des dieux, Mon roi…). Et puis c’est Reda Kateb, l’un des meilleurs acteurs de sa génération, dans le rôle-titre. La déception est à la hauteur de l’attente : grande. Je me suis copieusement ennuyé. J’ai trouvé que c’était fait de manière plus que classique ou académique : poussiéreuse. C'est long et il ne se passe pas grand chose. Cela sonne parfois faux et cela manque surtout de puissance, de profondeur et même de charme. Alors certes, l’interprétation est de qualité, Kateb est donc assez bluffant, et il y a aussi Cécile de France, très bien, mais dans un personnage totalement inventé. La reconstitution historique est honnête et la bande-son très sympathique. Mais rien n’y a fait, je n’ai pas adhéré. Django donne alors l’impression d’un beau gâchis. Pas sûr qu’Etienne Comar doive continuer sur la voie de la mise en scène...

 

Django
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :