Sales gosses

par ffred  -  31 Juillet 2017, 05:53  -  #2017, #Comédie France, #Frédéric Quiring, #Thomas Solivérès, #Carmen Maura, #Albert Delpy, #Michèle Moretti, #Liliane Rovère, #Frédérique Bel, #Issa Doumbia, #Tanya Lopert, #3*

 

Cet été, Alex se retrouve moniteur d'une "colo" très particulière. Car ici point d'enfants ni de têtes blondes... mais des retraités et des cheveux blancs. Ces charmants pensionnaires vont lui en faire voir de toutes les couleurs. Retraités déchaînés en colo, monos au bout du rouleau : il n’y pas d’âge pour être un sale gosse !
 

Après être sorti prématurément totalement déprimé et en colère du dernier Malick, il fallait absolument que je me change les idées. Rien de tel qu’une bonne comédie bas de plafond bien franchouillarde. Je suis donc rentré sans réfléchir dans la première salle pour voir ce premier film de Frédéric Quiring. N’en attendant rien, et pensant trouver ici le nanar de l’année, j’ai contre toute attente passé un bon moment. Il faut dire qu’après Song to Song tout pouvait paraître un chef d’oeuvre. Certes, la mise en scène est de niveau série télé du câble et le scénario est au ras des pâquerettes et sans surprise mais au troisième degré ça peut le faire. Le casting s’en donne à coeur joie. La bande d’acteurs/actrices troisième âge a du bien s’éclater à tourner ce film. Les dialogues sont parfois très réussis (mais parfois aussi consternants), les gags fonctionnent la plupart du temps. Et malgré tout, en grattant bien, on a là une certaine réflexion sur la solitude et la vieillesse. Bref, c’est tout a fait ce qu’il me fallait pour retrouver goût à la vie après ma descente aux enfers malickienne. Pas un chef d’oeuvre donc, mais une comédie familiale d’été qui fonctionne malgré tout...

Sales gosses
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :