Un Beau Soleil Intérieur

par ffred  -  1 Octobre 2017, 07:40  -  #2017, #Comédie Dramatique, #3*, #Claire Denis, #Juliette Binoche, #Xavier Beauvois, #Nicolas Duvauchelle, #Gérard Depardieu, #Josiane Balasko, #Philippe Katerine, #Valeria Bruni Tedeschi, #Podalydès, #Laurent Grévill, #Alex Descas, #Cannes

 

Isabelle, divorcée, un enfant, cherche un amour. Enfin un vrai amour.
 

Je n’ai jamais trop aimé les films de Claire Denis. J’avais même détesté son dernier Les salauds. Je suis allé voir celui-ci un peu à reculons, attiré par le beau casting et surtout pour Juliette bien sûr. Comme toujours, elle est formidable. Même dans les mauvais films, ce qui n’est pas le cas ici. Mais on est pas devant un chef d’oeuvre non plus. Je reste perplexe sur le résultat final. Le film est extrêmement bavard. C’est assez bancal. Il y a de très jolies choses, d’autres beaucoup moins biens, et d’autres très ennuyeuses. C’est co-écrit par Christine Angot, je n’ai jamais rien lu de cette auteure mais je la trouve très bizarre, ceci explique peut être cela ! On se retrouve devant une succession de scènes où Binoche est (avec bonheur donc) omniprésente et où un acteur différent vient faire son numéro. Il n’y a pas vraiment de fil conducteur. Si on s’attache d’emblée au personnage (qu’on nous fait tout de même passer pour une Marie-couche-toi-là !), on a du mal avec tout les autres. Malgré tout, on est là devant un beau portrait de femme plus chaotique qu’autre chose où l’émotion a du mal à poindre. La dernière scène (avec Depardieu) et le générique de fin sont par contre magnifiques. Bref, un film qui, pour ma part ne restera pas dans les mémoires, et qui vaut surtout pour la présence et la prestation lumineuse de Juliette Binoche.

Un Beau Soleil Intérieur
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

armelle 02/10/2017 11:09

Ta critique, qui est mesurée et sans doute très juste, ne m'engage pas vraiment à aller voir ce film. Il y a dans la bizarrerie, que tu signales, du Angot là-dessous.