Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Ciné de Fred

Les Confessions

 

Quelque part en Allemagne des dirigeants politiques du G8 et le directeur du FMI se réunissent en vue d’adopter une manoeuvre secrète aux lourdes conséquences. Mais tout ne va pas se dérouler comme prévu à cause du décès du directeur du FMI.
 
Séance de rattrapage pour ce film sorti en début d’année. Voilà un thriller politique extrêmement bien ficelé. Un scénario minutieux (où se côtoient, entre autres, pouvoir, politique, secrets, philosophie et religion), savant mélange d’Agatha Christie, d’Hitchcock et de House of cards, pour une mise en scène froide, mais solide et élégante. Le rythme est lent, l’ambiance lourde, c’est intriguant d’entrée et mystérieux jusqu’au bout. L’étincelante distribution internationale joue aussi pour beaucoup dans la réussite de ces Confessions. Toni Servillo est comme toujours impérial. Il est bien entouré par les français Daniel Auteuil, Stéphane Freiss, Marie-Josée Croze et Lambert Wilson, son compatriote Pierfrancesco Favino, la danoise Connie Nielsen, l’allemand Moritz Bleibtreu ou encore le belge Johan Heldenbergh. Un film étrange, plastiquement très beau, qui fait réfléchir sur le monde d’aujourd’hui et son avenir plutôt morose. Une belle surprise.
 
Sortie le 22 juin 2017 en DVD chez l'éditeur Blaq Out, une intrigue digne des meilleures séries télé vue grâce à Cinétrafic tous les films sortis récemment au cinéma.
Les Confessions
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article