Hostiles

par ffred  -  19 Mars 2018, 08:36  -  #2018, #Drame USA, #Western, #4.5♥, #Scott Cooper, #Christian Bale, #Rosamund Pike, #Wes Studi, #Ben Foster, #Jesse Plemons, #Timothée Chalamet, #Peter Mullan, #John Benjamin Hickey, #Bill Camp, #Jonathan Majors

 

En 1892, le capitaine de cavalerie Joseph Blocker, ancien héros de guerre devenu gardien de prison, est contraint d’escorter Yellow Hawk, chef de guerre Cheyenne mourant, sur ses anciennes terres tribales. Peu après avoir pris la route, ils rencontrent Rosalee Quaid. Seule rescapée du massacre de sa famille par les Comanches, la jeune femme traumatisée se joint à eux dans leur périple...

 

Pas à mon programme au départ mais je n’en ai entendu que des louanges. De plus le western est un genre tout de même bien oublié aujourd’hui et pas franchement de mon goût personnel. Même s’il y en a quelques très bons de temps en temps (Janet got a gun, Appaloosa, Blackthorn…). Et puis j’ai vu que Scott Cooper, réalisateur de Strictly criminal et surtout de l’excellent Les brasiers de la colère était derrière la caméra. Il n’en fallait pas moins. Je ne le regrette pas, j’ai trouvé cela formidable. Un sans faute sur tous les plans. Une mise en scène soignée, élégante, puissante, parfaitement maitrisée qui laisse le temps à un scénario subtilement et intelligemment écrit (sur une des pages sombres de l’Amérique) de nous présenter les personnages (d’une belle profondeur) et de mettre en place un récit qui nous tient en haleine jusqu’à la dernière minute. Une histoire forte, poignante, violente (la scène d’ouverture donne le ton et laisse pantois d’entrée), émouvante, aux multiples rebondissements devant laquelle, contre toute attente, j’ai fini en pleurs. L’interprétation est tout aussi magnifique. Je n’apprécie d'ordinaire pas spécialement le couple vedette mais j’ai trouvé que Christian Bale et Rosamund Pike étaient parfaits dans leur rôle respectif, aussi sobres que touchants. Tous les seconds rôles sont tout aussi convaincants. Et enfin pour ne rien gâter, techniquement le film est une vraie splendeur. Une direction artistique magnifique pour des images en décors naturels à couper le souffle. Bref, voilà donc, entre rédemption et résilience, un western crépusculaire aussi réussi sur la forme que sur le fond. Une excellente surprise pour un grand film.

Hostiles
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

dasola 12/04/2018 10:08

Bonjour ffred, un grand film en effet. Bonne journée.