Cycle Bob Fosse

par ffred  -  16 Septembre 2020, 09:17

 

Premier long métrage de Bob Fosse sorti en 1969. Sweet Charity est en fait le remake d'un film de Fellini sorti en 1958 (Oscar du meilleur film étranger, prix d'interpétation féminine à Cannes pour Giulietta Masina). Déjà un film musical avec quelques scènes chantées et dansées très maitrisées, on pressent ce que sera la suite, même si on est ici devant une comédie romantique à l'eau de rose un peu nunuche. Shirley McLaine en fait des tonnes mais on ne peut s’empêcher d'aimer le personnage. Le film le plus léger du réalisateur, et son moins bon (que des chefs d’œuvres ou quasi par la suite), mais qui se laisse regarder avec un certain plaisir. 3,5/5

 

Jamais vu. Beaucoup aimé. Un peu daté mais une belle histoire d'amour sur fond de montée du nazisme. Des performances exceptionnelles de Liza Minelli (Oscar de la meilleure actrice) et Joel grey (Oscar du second rôle masculin). Le film raflera 6 autres Oscars en 1973 (réalisateur, direction artistique, photo, montage, son et musique). Avec aussi Michael York et Marisa Berenson. Des chansons cultes et des numéros musicaux formidables. Un très beau film. Fort et touchant . 4,5/5

 

Sorti deux ans près Cabaret. Radicalement différent, ce Lenny est pour autant tout aussi réussi. A la fois ludique, drôle et sombre, tel un documentaire on part à la recherche de Lenny (comique américain des années 50/60 à l'origine du stand-up) en suivant les interviews de personnes l'ayant connu (femme, mère, agent...). Une nouvelle nomination à l'Oscar pour Dustin Hoffman, une aussi pour Valérie, formidable. Rôle qui lui valut le prix d'interprétation à Cannes en 1975. Un biopic très réussi pour un grand film. 4,5/5
 

 

Palme d'or à Cannes en 1980 (et 4 Oscars techniques), voilà l'avant dernier film de Bob Fosse. Une nouvelle fois réalisateur, scénariste et chorégraphe, c'est de sa propre vie dont il nous parle, librement, ici. Épuisé par une vie de travail acharné, d'abus de drogues, d'alcool et de conquêtes féminines, il avait déjà eu une attaque cardiaque sur le tournage de Lenny. Même si les numéros musicaux sont superbes, All that jazz (Que le spectacle commence en VF) est surtout un film qui parle de ses excès et de la mort. Celle-ci est joliment incarnée par une Jessica Lange au début de sa carrière (son deuxième film après King Kong). Je n'ai pas accroché aux premières scènes mais très vite le tout devient fascinant. La mise en scène est brillante et l'interprétation convaincante (Roy Scheider époustouflant). Techniquement cela peut paraitre daté et kitsch mais ça passe parfaitement. Au final, une belle réflexion sur la vie d'artiste (qu'on soit méga star ou qu'on galère) et sur la mort. 4,5/5
 

 

Dernier film du réalisateur sorti en 1983 (il décédera d'une crise cardiaque en 1987 à l'age de 60 ans). Et second biopic après Lenny. Son seul film non musical, mais qui traite une nouvelle fois de la mort. Celle de Dorothy Stratten, playmate et actrice, assassinée à l'âge de vingt ans de façon sordide par son mari jaloux. Sa carrière commençait à décoller, elle venait de jouer dans un long métrage de Peter Bogdanovitch (Et tout le monde riait) avec qui elle entretenait une relation. La mise en scène de Fosse est ici plus sobre mais tout aussi précise et maitrisée que pour ces autres films. Le scénario est quant à lui le plus sombre de toute sa filmographie. D'entrée il nous impose une ambiance étouffante et glauque, sous forme de flashbacks et d’interviews des proches de la jeune femme annonçant le pire. J'avais vu le film en salle à sa sortie et il m'avait passablement choqué (j'étais ado), je ne me souvenais que de la fin terrible. Il est toujours aussi fort aujourd'hui et aussi perturbant. Une autre vision de l'envers du décor d'Hollywood. Film testament de Bob Fosse, qui n'aura en tout et pour tout réalisé que cinq films, que des chefs d’œuvres ou presque, couverts de prix, de succès publiques et critiques. Seul celui-ci malheureusement est passé inaperçu. Un grand film à revoir ou à découvrir. Glaçant. 4,5/5

Cycle Bob Fosse
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

dasola 17/09/2020 09:38

Rebonjour ffred, j'avais vu Lenny lors d'une reprise : très agréablement surprise par ce film remarquable. Bonne journée.