Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Ciné de Fred

Les Amours Imaginaires

 

L'histoire
 
Francis et Marie, deux amis, tombent amoureux de la même personne. Leur trio va rapidement se transformer en relation malsaine où chacun va tenter d'interpréter à sa manière les mots et gestes de celui qu'il aime...
 
Mon avis

J'avais raté J'ai tué ma mère il y a un an du même Xavier Dolan. Celui-ci n'était donc pas à rater non plus, la bonne rumeur depuis Cannes faisait aussi très envie. La bande-annonce, magnifique, annonçait un film très stylisé à la A single man ou Amore. De ce côté là on est gâté. Le film est une merveille pour les yeux et pour les oreilles. Certes beaucoup de ralentis, des images et des couleurs magnifiques, et, avec la bande-son très sympa, on croirait presque à un remake québécois de In the mood for love. Mais le film a son identité propre. Xavier Dolan à toutes les commandes (acteur, réalisateur, producteur, scénariste, monteur, costumier) fait preuve d'une vraie originalité et impose sa marque. Cela donne encore plus envie de voir son premier film et d'attendre le suivant. Sur le fond, on est touché par l'histoire. Soit que l'on a vraiment vécu ce qui arrive aux protagonistes, soit que l'on s'identifie aux intervenants qui ponctuent le récit avec leurs récits de désillusions amoureuses. Pour ma part, les deux m'ont touché pour avoir vécu les deux. Le film porte vraiment bien son nom. Ses amours imaginaires sont certes, peut être plus le fait d'un certain âge, mais ils nous replongent (avec nostalgie ?) dans une époque pas si lointaine. Dolan filme ses acteurs avec une grande sensualité, tous ces beaux garçons sont superbement mis en valeur (tous très beaux) lui y compris. Sa prestation est très belle. Niels Schneider est très juste, personnage ambigu dont on ne sait jamais vraiment s'il est naïf, manipulateur ou sincère. Monia Chokri est aussi parfaite, elle porte à merveille les tenues des années 50 et aurait pu être une bonne copine de la Charley de A single man ou de la Laura Brown de The hours (tiens deux rôles de Julianne Moore...). Petite apparition de Louis Garrel, sosie brun du jeune ange blond, qui fait penser que l'histoire risque de se répéter encore et encore...Le triangle amoureux, mille fois vu au cinéma, prend ici un coup de jeune, même si le tout reste assez léger, il peut nous parler et remuer quelques sentiments passés ou présents. Si la forme l'emporte sur le fond, on sort tout de même charmé, voir envouté par ce très beau film. Un metteur en scène et des acteurs à suivre. Un joli et très bon moment (même si peut être un peu vain...).
 
3-e-toiles
 
MK2 Diffusion

 
 
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Je rêve ou tu as baissé ta note d'une étoile ?
Répondre
L
La bande annonce était prometteuse.... c'est une vrai bonne surprise. On en sort émus et touchés par ce "triangle dramatique".<br /> La bande son est exceptionnelle, elle accompagne parfaitement les séquences du film.... elle tourne en boucle sur le PC de la maison !
Répondre