Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Ciné de Fred

Un chic type

 
 


Vu en avant première le 10 janvier en présence de l'acteur principal Stellan Skarsgard (c'est une vraie montagne, impressionnant ! On ne dirait pas en le voyant à l'écran. Et super sympa). Après un long passage à Hollywood, cet habitué de Lars von Trier revient vers sa région d'origine, pour exceller dans ce nouveau film de Hans Petter Moland. Il y est vraiment parfait, à la fois drôle et touchant. D'entrée on s'attache à son personnage. Une très belle partition qui n'est pas le moindre avantage du film. Tous les autres acteurs sont d'ailleurs aussi parfaits. Ils ont des "gueules" comme on dit. La plus dézinguée de tous étant surement la logeuse (Jorunn Kjellsby), soeœur de l'ex-boss, mafieux du coin (Bjorn Floberg pas triste non plus), qui déclenche l'hilarité de la salle à chacune de ses apparitions. Comme disait Skarsgard en présentant le film, on est là devant un humour scandinave, très spécial. On adhère ou on y adhère pas. Moi j'ai marché à fond et et je me suis éclaté pendant près de deux heures. La mise en scène est vraiment sympa, le scénario est un vrai petit bijou. Ce pauvre garçon qui ne demande rien qu'à se réinsérer tranquillement et à retrouver sa famille, va avoir beaucoup de mal. Toute les femmes lui tombent dans les bras sans rien faire, son ex-patron lui remet un flingue dans les mains...Difficile dans ses conditions de trouver la paix et la rédemption. En bref voilà une comédie atypique, aussi noire que drôle, décalée et hilarante. Un plaisir presque jubilatoire. Une des bonnes surprises de ce début 2011...

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
J'ai aussi pu voir ce film en avant-première, et alors que j'ai été déçue par des films scandinaves récents comme Home for Christmas, j'ai beaucoup aimé ce film, atypique, très drôle (la scène de la fille qu'on jette à la poubelle) et redonnant au personnage principal une dignité qu'on lui croyait définitivement inaccessible.<br /> A ne pas rater!
Répondre