Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Ciné de Fred

Cloclo

 

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/83/52/69/20018703.jpg http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/83/52/69/19997970.jpg

 

Dans cette mode des biopics et des adaptations de faits divers, il fallait bien un jour que quelqu’un s’attaque à Claude François. Piaf et Gainsbourg y sont bien passés, alors pourquoi pas lui ? C’est donc Florent Emilio-Siri (Otages, L’ennemi intime) qui s’y colle. Une entreprise qui avait tout pour être casse-gueule et catastrophique. On pouvait craindre le pire, biographie angélique style La dame de fer (les fils François coproduisent), ou un film musical trop enjoué. Ce ne sera ni l’un ni l’autre. La musique et les chansons de l’idole sont bien sûr là mais le tableau est tout sauf paradisiaque. Bien au contraire il est objectif et sans complaisance, véritable portrait à charge. Le côté sombre du mythe. Du chanteur adulé, au patron tyrannique en passant par le père de famille instable, le mari absent et infidèle à l’homme maniaque et qui, par-dessus tout, avait peur de ne pas être aimé, tout y passe. Le scénario de Julien Rappeneau (fils de et frère de) tient parfaitement la route. Historiquement tout y figure presque aussi (pas l’accident de voiture ni l’attentat de l’IRA dont il réchappe miraculeusement…), des femmes qu’il a eues à l’inspiration de ses plus grandes chansons. La mise en scène d’Emilio-Siri est très efficace, de superbes plans, des mouvements de caméra impressionnants et des scènes de spectacles et de danses parfaites. Le montage est rythmé et rapide, bien à l’image du caractère et de la vie de Cloclo. Je reprocherai juste la première partie, un peu lente et lourde avec le père, mais dès l’arrivée à Paris et le 1er 45T en 62 ça décolle. La reconstitution historique est de qualité, les costumes et les décors vraiment bien travaillés. On entend peu la musique d’Alexandre Desplat (surtout au début) mais elle est très belle. Cependant l’intérêt principal du film est, bien sûr, l’interprétation hallucinante de Jérémie Rénier. Il est tout bonnement époustouflant. La ressemblance physique est très étonnante (et sans maquillage excessif), cela en est par moment très troublant. Dans le genre performance débridée, il est incroyable, à des années lumières de ses rôles chez les frères Dardenne ou dans Possessions où il est assez décevant. Comme quoi un bon personnage et une bonne direction d’acteur…Du coup il éclipse tous les autres. A noter, Benoit Magimel horrible en Paul Lederman, le premier producteur, et Joséphine Japy bien plus convaincante en France Gall que Sara Forestier dans Gainsbourg, vie héroïque…

Pour qui, comme moi, a eu l’enfance bercée par les chansons de Claude François, il est difficile de ne pas résister à ce film et à son dynamisme. Pendant 2h30, c’est une partie de notre enfance que l’on voit passer sur l’écran. La mise en scène trépidante de Florent Emilio-Siri emporte tout sur son passage pour nous faire vivre un excellent moment plein de nostalgie et de musique. D’un point de vue cinématographique, je trouve que le film et le portrait du mythe sont une grande réussite. On découvre l'homme, pas franchement sympathique, plein de failles, ambitieux et visonnaire, côté sombre personnel et côté public étincelant. Et on en apprend beaucoup. Maintenant quand on n’aime pas Claude François…En tout cas, c’est à voir et ça devrait cartonner…

 

4-e-toiles coup de coeur2

 

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/83/52/69/19997967.jpg

 

Critique de L'ennemi intime 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Beaucoup de qualité dans ce film, et surtout Jérémy, mais j'ai trouvé beaucoup trop long et me suis passablement ennuyé. J'en reste très mitigé...
Répondre
L
et on va en prendre pour combien de temps avec cette idole tartignole des années 60 ?
Répondre
F


on prend perpette...



P
Hâte de le voir ! Les avis des blogueurs sont tous positifs ! Ça m'incite encore plus !
Répondre
P
J'attendais ta critique car j'ai lu l'autre jour que tu citais ce film que tu devais voir. En fait, il était rude Claude François et je regarde toujours les émissions qui le concernent même si je
préfère de loin Joe DASSIN comme chanteur et c'est bien que ça reflète la réalité. Le jour où il est décédé, au moment où on l'annonçait à la télé, ma seconde nièce tentait de mettre une pièce de
monnaie dans la douille de l'applique au-dessus de son lit. Crois-moi qu'elle se rappelle encore de l'événement et de ce qui aurait pu se passer. J'ai noté que tu avais apprécié la personne qui
avait joué France Gall (dont j'ai appris assez récemment qu'elle avait vécu avec lui).. sachant que tu aimes bien France Gall, tant mieux si elle lui ressemble assez. Donc, un film à voir avec
plaisir, c'est vrai qu'on connaît toutes ses chansons.
Répondre