Comme un homme

par ffred  -  22 Août 2012, 16:41  -  #2012, #Drame France, #Berling, #3*, #Mireille Perrier, #Saffy Nebou

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/89/95/90/20138486.jpg http://fr.web.img1.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/89/95/90/20074935.jpg

 

Malgré un bouche à oreille catastrophique j'ai eu envie de découvrir ce film. Je n'en attendais donc pas grand chose. Et puis j'aime bien les Berling père et fils. Le film est de facture classique. C'est d'ailleurs ce qui caractérise la filmographie de Safy Nebbou (L'empreinte de l'ange, L'autre Dumas), le réalisateur. Un peu à l'instar de Cornouaille, sorti le même jour, la mise en scène et le scénario n'ont rien de particulier mais le tout est bien fait et distille une ambiance particulière. L'histoire donne parfois froid dans le dos. Cela peut sembler un peu gros mais j'ai marché à fond. Les rapports pères/fils sont très bien décrit, le malaise (et mal-être) des personnages très bien rendus. Charles Berling insuffle toute sa classe et tout son talent au personnage du père (aussi proviseur du lycée). Et, bon sang ne saurait mentir, son propre fils dans la vie, Emile, s'en sort très bien. Il est convaincant en ado tourmenté et laisse entrevoir quelques belles perspectives de carrière déjà entrevues dans L'heure d'été, Un conte de Noël ou Le bruit des glaçons. Avoir rassembler le père et le fils est judicieux et donne un surplus d’intérêt au film. Au final, le suspens est rondement mené et nous tient en haleine de bout en bout. Comme un homme, entre travail de deuil et passage à l'âge adulte, se révèle être donc un thriller familial assez efficace...

 

3-e-toiles

 

http://fr.web.img1.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/89/95/90/20074939.jpg