Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Ciné de Fred

Contracorriente

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/86/08/28/19821601.jpg http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/86/08/28/19821607.jpg

 

1231436530_coup_de_coeur2.jpg

 

Il y a certains films qui vous touchent plus que d’autres. Même s’ils ne sont pas totalement réussis. C’est le cas de Contracorriente. Premier film péruvien (mais à capitaux européens pour l’essentiel) de Javier Fuentes-Leon avec les défauts d’un premier film. Mais c’est fait avec le cœur, voir avec les tripes, et cela se sent. Le thème l’emporte ici sur la forme. Quoique. Le film brasse une quantité de thèmes universels. En premier lieu celui de l’identité sexuelle. Comment elle est assumée (ou pas), par soit avant tout, et par les autres. Mais il s’agit surtout ici d’une histoire d’amour. Belle, déchirante, forcément tragique et impossible. Dans le contexte d’un petit village péruvien, emprunt de religion et de machisme, il est normal que cela soit difficile. On pense au très beau Tu n’aimeras point et à cette histoire d’amour entre deux juifs ultra-orthodoxe, où, comme ici, la notion même d’homosexualité n’existe pas. Difficile de parler de l’histoire sans en déflorer l’intrigue. On peut juste alors dire que tout cela sonne vrai, hormis le côté fantastique bien sûr, et que tout est fait avec un maximum de tact et de sensibilité. Une très belle sensualité se dégage de l’ensemble, alliée à une belle poésie donnant des images et des scènes superbes. Les acteurs, non contents d’être beaux, sont excellents. Cristian Mercado (vu cette année dans Blackthorn) est absolument bouleversant.

D’une pudeur incroyable, le scénario et la mise en scène nous laissent en larmes au sortir de ce film magnifique. Vigoureux plaidoyer pour l’amour, le pardon, la liberté et contre l’intolérance, mais avant toute chose : l’acceptation de soit. Plein d’une mélancolie touchante Contracorriente, plus qu’un film sur une histoire d’amour homosexuelle, est juste un très beau film d’amour…

 

PS : 7 salles en France seulement, sans commentaire…

 

4-e-toiles

 

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/86/08/28/19821605.jpg

 

La fiche complète du film : ICI

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Ah tiens, ravi de lire cet avis, je te fais confiance sur l'émotion (depuis Le dernier été de la boyita, si tu te souviens...), j'irais donc voir Contracorriente avec plaisir!
Répondre
F
<br /> <br /> Oui je me souviens bien ! Vas-y, tu devrais aimer celui-là, mais ne tardes pas, il ne devrait pas rester éternelllement à l'affiche...<br /> <br /> <br /> <br />
M
En lisant ton billet, ça me rappelle sur la forme un peu "plan B". Non ?
Répondre
F
<br /> <br /> Ah non pas du tout ! La forme est assez classique ici alors que pour Plan B on est plus dans l'exercice de style<br /> <br /> <br /> <br />