L'Ecume des jours

par ffred  -  24 Avril 2013, 07:50  -  #2013, #Michel Gondry, #Romain Duris, #Audrey Tautou, #Comédie Dramatique, #Philippe Torreton, #0.5*, #Charlotte Le Bon, #Aïssa Maïga

  

L’histoire surréelle et poétique d’un jeune homme idéaliste et inventif, Colin, qui rencontre Chloé, une jeune femme semblant être l’incarnation d’un blues de Duke Ellington. Leur mariage idyllique tourne à l’amertume quand Chloé tombe malade d’un nénuphar qui grandit dans son poumon. Pour payer ses soins, dans un Paris fantasmatique, Colin doit travailler dans des conditions de plus en plus absurdes, pendant qu’autour d’eux leur appartement se dégrade et que leur groupe d’amis, dont le talentueux Nicolas, et Chick, fanatique du philosophe Jean-Sol Partre, se délite.

 

Comme des générations de collégiens, j'ai lu L'écume des jours à l'adolescence. Contrairement à d'autres lectures de cette époque il ne m'en est pas resté grand chose. Je n'avais pas trop aimé je crois. Comme beaucoup d'autres aujourd'hui, j'aime le cinéma de Michel Gondry : original et inventif, avec un univers bien à lui. Malheureusement, le mélange des deux n'a pas pris (pour moi). D'entrée le film m'a gonflé et m'a à la fois énervé et ennuyé (et ce jusqu'au bout des 2h05 interminables). Comme une désagréable impression que le réalisateur s'auto-parodie. Ce qui passait bien dans La science des rêves ne fonctionne pas du tout ici. Cette sorte de poésie loufoque, colorée et décalée qui aurait pourtant pu très bien s'accorder à l’imaginaire du roman de Boris Vian. Gondry a tout misé sur la forme en délaissant totalement le fond. Mais trop d'effets tue l'effet. On l'entend presque nous dire : « regardez mes beaux effets spéciaux, regardez mes trouvailles de mise en scène, et ces effets de style, et ce montage ingénieux » etc, etc. La surcharge d'effets spéciaux en devient écœurante. La technique prend donc le pas sur le récit dont on finit très vite par complètement se désintéresser. Les personnages sont à peine esquissés, ils ne sont pas du tout attachants et n'ont aucune épaisseur. Mais le plus important pour une telle histoire d'amour tragique est qu'il n'y a pas une once d'émotion. Et ça, c'est assez incompréhensible de la part du réalisateur du chef-d'œuvre Eternal sunshine of the spotless mind. Pour compléter le tout, la direction d'acteurs a aussi disparu avec l'eau du bain. Les acteurs ne sont même pas bons (Duris et Tautou ne sont pas crédibles, El Maleh et Sy sans commentaire, Aïssa Maïga et Charlotte Le Bon sont là pour le décor...). Au final, nous sommes là devant une coquille (même pas spécialement belle) complètement vide. Michel Gondry nous avait un peu surpris l'an dernier avec son dernier film américain The we and the I. Il ferait peut être mieux de continuer dans cette voie, car pour les délires poétiques il semble avoir bien perdu la main. Dommage. L'écume des jours est juste un beau gâchis...

L'Ecume des jours
L'Ecume des jours
L'Ecume des jours
L'Ecume des jours

pierreAfeu 02/05/2013 10:45

Je trouve que Gondry se dépêtre plutôt bien d'un casting impossible. Pour le reste, comme tu le sais, j'ai été plutôt agréablement surpris.

dasola 28/04/2013 06:38

Bonjour Ffred, pas vu et pas envie... Bon dimanche.

ffred 28/04/2013 09:50

Tu as bien raison...Pour l'instant que des avis plus que mitigés...Bon dimanche à toi

Sybilline 24/04/2013 20:52

Très bon commentaire. J'en sors. Une horreur!

ffred 28/04/2013 09:49

Aucune émotion ici, aucun intérêt !

Sybilline 24/04/2013 20:53

Ma grand-mère a trouvé le film insupportable. Elle trouve votre commentaire excellent! Il dit exactement ce que nous avons ressenti. J'avais lu le livre aussi: moyen, mais il y avait un peu d'émotion. Là, c'est le néant!

Oscar le canard 13/04/2013 12:39

En même temps il y avait un risque dès le départ, avec Audrey Tautou et Romain Duris...

ffred 28/04/2013 09:49

et surtout Gad Elmaleh et Omar Sy...