Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Ciné de Fred

LOL (laughing out loud) ®

David Koskas

 

L'histoire

 

LOL ? Ca veut dire Laughing Out Loud - mort de rire - en langage MSN.
C'est aussi comme ça que les amis de Lola l'appellent. Pourtant, le jour de sa rentrée, Lola n'a pas le coeur à rire. Arthur, son copain, la provoque en lui disant qu'il l'a trompée pendant l'été. Et sa bande de potes a le don pour tout compliquer. Tout comme sa mère, Anne, avec qui le dialogue est devenu impossible, et pas seulement parce qu'elle ignore ce que LOL signifie. Que ses parents aient divorcé est une chose. Qu'Anne traite son ado comme une enfant en lui mentant sur l'essentiel, par exemple sur le fait qu'elle revoit son ex en cachette ou qu'elle se fait draguer par un flic, en est une autre. De son côté, Anne se demande ce qui a bien pu arriver à sa douce petite fille. De la fusion à la confusion, les relations mères-filles bouillonnent d'amour et de LOL.

 

Christa Theret, Jérémy Kapone, Lou Lesage, Félix Moati, Warren Guetta et Adèle Choubard. David Koskas

 

Mon avis


Annoncé comme La Boum des années 2000, Lol n'y arrive même pas à la cheville. Une histoire vue et revue, pas très originale, vraiment rien de nouveau. Si le scénario est sans surprise, la mise en scène l'est tout autant. Malgré tout quelques bons gags de ci de là qui font rire, quelques sourires par ci par là, le reste est ennuyeux puisque convenu et classique. Les états d'âme de la jeunesse dorée du XVIè arrondissement, on s'en fout un peu vue sous cet angle et cela ne doit pas refléter celle de tous les jeunes de cet âge. Autant le film de Claude Pinoteau innovait vraiment et est toujours dans les mémoires vingt ans après, autant celui-ci ne fera pas date. Soit on a passé l'âge, soit en ne s'en souvient plus, soit les moeurs ont vraiment évolué. Les jeunes s'y retrouveront peut être. Et ce n'est pas l'interprétation qui changera grand chose. Sophie Marceau est tout de même un peu plus convaincante que dans De l'autre côté du lit mais c'était pas bien difficile ! Les jeunes sont pas mal sans plus, et les seconds rôles dans la moyenne mais agréables entre Françoise Fabian, Alexandre Astier, Jocelyn Quivrin, Félix Moati ou Christophe Bourseiller. Bref tout cela est vraiment plus que moyen et comme d'habitude la plupart des bons gags sont dans la bonne annonce. On peut s'abstenir.

 

 

Thaïs Alessandrin, Sophie Marceau et Françoise Fabian. David Koskas

Christa Theret et Sophie Marceau. David Koskas

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
je kiif ce fiilmCe Film é carément troo biien je kiif l'hiistoiire en + é réel casi tout leii adoos son comme ca !! le fiilm é super biien faii leii acteurs é actriices aussi kiiss a toutes l'ékipe ka tournée l'ekiipe
Répondre
B
Je ne suis pas très étonné par ta critique surtout concernant le passage sur la jeunesse du 16e arrondissement. En effet, je m'étais fait la même remarque sur la vie des jeunes femmes du 8e arrondissemenr pour Comme t'y es belle. Je crois que cette réalisatrice est vraiment dénuée de talent et surtout qu'elle propose une vision limite indécente à l'heure actuelle de la société.<br /> Je ne dis pas que c'est idiot de traiter de la bourgoisie dans un film c'est idiot, mais il faut le faire avec intelligence et que cela serve le propos que l'avait fait Christophe Honoré avec La belle personne. Mais je crois je ne parle pas du même cinéma....
Répondre