The Mist

6 Mars 2008, 20:55  -  #2008, #Fantastique, #Horreur, #Drame USA, #Marcia Gay Harden, #Stephen King, #Franck Darabont, #4*, #Thomas Jane

 

L'histoire

 

Tandis qu'une brume étrange semble envelopper une petite ville du Maine, David Drayton et son jeune fils Billy se retrouvent pris au piège dans un supermarché, en compagnie d'autres habitants terrorisés. David ne tarde pas à s'apercevoir que le brouillard est peuplé d'inquiétantes créatures...Leur seule chance à tous de s'en sortir consiste à s'unir. Mais est-ce possible quand on connaît la nature humaine ? Alors que certains cèdent à la panique, David se demande ce qui est le plus effrayant : les monstres qui rôdent dans la brume ou ses semblables réfugiés dans le supermarché ?

 

Mon avis

 

Il y a bien longtemps que j'ai lu le livre de Stephen King donc je ne saurais dire s'il est bien adapté ou fidèle mais une chose est sûre : le film est très réussi. Bien que film de monstres, l'action se situe surtout entre les humains survivants réfugiés dans un supermarché. Et cela fout vraiment plus les jetons que les bébêtes qui les attendent dehors. Et là Franck Darabont n'y va pas avec le dos de la cuiller pour faire ressortir tous les travers de nos congénères et de ses compatriotes. Tout y passe de la bêtise, à la lâcheté en passant par le fanatisme religieux. Son scénario tient la route, et même s'il n'évite pas certaines longueurs, la tension est palpable en permanence et le suspens est bien là. La mise en scène est honnête, et bien meilleure que dans son dernier film The majestic qui était assez ennuyeux. Les quelques défauts sont largement oubliés grâce à un final renversant et terrible. L'un des meilleurs à mes yeux pour ce genre de films qui se finissent un peu toujours de la même façon. Rien de cela ici. Les dix dernières minutes sont vraiment grandioses. La dernière image de Thomas Jane restera longtemps gravé dans la mémoire. Surtout à ne pas raconter à quelqu'un qui veut aller voir le film. C'est un vrai plaisir pour les yeux que de retrouver cet acteur (déjà en tête d'affiche du pas terrible Dreamcatcher autre adaptation de King) assez discret, au physique très avantageux, mais qui est aussi ici très convaincant dans le rôle du héros. Face à lui la grande Marcia Gay Harden, triplement à l'affiche en ce moment, qui est absolument détestable et terrifiante. Une superbe prestation. Les bestioles sont elles aussi très convaincantes. Les effets spéciaux sont plutôt bien réussis pour cela, alors que pour les scènes gores (peu nombreuses finalement) le sang fait un peu trop ketchup. Le reste de la technique est également réussie, avec notamment une très belle musique, surtout sur la scène finale qui ajoute encore une dimension dramatique supplémentaire au dénouement. Bref une belle réussite en résumé. Là où d'autres films sombrent très vite ou n'arrivent pas à sortir des schémas convenus du genre, The mist surprend, effraie, fait réfléchir sur la nature humaine et nous scotche dans un final traumatisant. A voir pour une belle frayeur.

 

'The Mist' scene (Image 18897702.jpg) 'The Mist' scene (Image 18864590.jpg) 'The Mist' scene (Image 18897688.jpg)

Thomas Jane and Laurie Holden in Dimension Films' Stephen King's The Mist

 

Filmographie Franck Darabont

 

  

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :