My Best Men

par ffred  -  13 Août 2012, 07:21  -  #2012, #Comédie, #Australie, #1*, #Rebel Wilson

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/89/84/17/20086240.jpg http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/89/84/17/20069410.jpg

 

Comme beaucoup de metteurs en scène ayant réalisé un chef d'oeuvre ou un film culte en début de carrière, voir juste un succès, Stephan Elliott surfe toujours sur la vague de Priscilla folle du désert (1995). Pour lui, la suite a été moins glorieuse et ce n'est pas aujourd'hui ce Best men qui va arranger les choses. Son film est juste sans intérêt. Le scénariste, Dean Graig, avait pourtant écrit le dernier film de Franck Oz, Joyeuses funérailles, beaucoup plus drôle et original. Mais en passant de l'enterrement au mariage, toute sa verve et son humour se sont un peu envolés alors qu'on attendait plutôt le contraire. Il nous pond le minimum syndical et ne c'est pas du tout lâché. Que du vu et revu donc ici. Des films sur des mariages qui partent en vrille on en voit régulièrement et bien plus réussi que cela. On a un peu l'impression d'assister à un Very bad trip 3. Les situations et les gags sont acculés et surtout tellement attendus. Il n'y a aucune surprise. Pour palier ce manque d'imagination, après une mise en route très longue, on assiste à une surenchère de ses gags, pas très drôle évidemment. Je n'ai ri de bon cœur qu'une seule fois, c'est peu. La seule chose peut être un peu fantaisiste est la musique jouée (massacrée) par l'orchestre pendant la réception (beaucoup de génériques de séries télé des années 70 à 90). On ne s'étalera pas sur la mise en scène qui est inexistante. Les acteurs font ce qu'ils peuvent mais s'en sortent pas trop mal dans la débâcle ambiante. On retrouve de jeunes espoirs du cinéma britannique (Kris Marshall, Tim Draxl) dont sortent du lot Kevin Bishop (L'auberge espagnole et Les poupées russes) et australien, Xavier Samuel et Rebel Wilson (Mes meilleures amies). Et une vieille gloire des années 70, Olivia Newton-John (que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître...) star adulée de Grease (1978), mais qui finit pas en faire des tonnes en mère de la mariée qui pète les plombs après avoir sifflé quelques lignes...Bref rien de nouveau...Encore un film dont on peut largement se passer et qui fera la joie de l'audimat du dimanche soir de TF1 dans quelques mois...Ce mois d’août est décidément bien pourri...

 

1-etoile

 

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/89/84/17/20069408.jpg