Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Ciné de Fred

Orly

 

L'histoire


Quatre récits croisés, quatre moments d’une vie dans un lieu de passage, l’aéroport d’Orly. Une jeune femme, partant chez elle rejoindre son mari tombe amoureuse d’un autre homme. Une mère accompagne son fils encore adolescent à l’enterrement de son ancien mari et père de l’enfant. Un jeune couple en route pour un grand voyage se perd de vue. Une femme a besoin de se retrouver dans l’anonymat de la foule des passagers pour pouvoir ouvrir la lettre de rupture que son compagnon lui a envoyée. Tous attendent leur vol…

 

Baba Yaga Films

 

Mon avis


On l'a vu récemment avec Droit de passage, le film chorale est un exercice périlleux. Orly semblait assez intriguant sur le papier et distribué dans un très petit nombre de salles (4 en France dont 3 à Paris). Il fallait en profiter, cela pouvait sentir la bonne surprise. Ça commence comme un film de Haneke ou de Noé, juste les noms sans les prénoms en gros des acteurs et de la réalisatrice et le titre du film. Quelques bonnes choses mais le tout est assez bancal. Le scénario reste parfois à la surface des choses et les parties sont inégales. Il n'y a pas de lien entre les différentes histoires à part le fait qu'ils attendent tous dans le même hall d'aérogare. Le plus réussi est le moment entre la mère et son fils ado. Un plaisir de retrouver l'excellente Mireille Perrier face au jeune Emile Berling, le fils de son père. Un coming out bien amené. Le passage avec le jeune couple allemand est aussi intéressant mais pas assez fouillé. Le reste est inintéressant, surtout la rencontre entre Natacha Régnier et Bruno Todeschini. Ennuyeux et joué d'une façon très théâtrale, totalement raté. Alors certes les personnages sont des gens simples et sans grande fantaisie et leurs petits tracas semblent bien fadasses, quelques minutes dans une vie. Mais on aurait aimé un peu plus d'épaisseur. Malgré tout on ne s'ennuie pas, le film est plutôt court. On regarde tout ce petit monde comme on le ferait en attendant un avion dans un hall d'aéroport...

 

Bruno Todeschini et Natacha Régnier. Baba Yaga Films

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article