Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Ciné de Fred

Twixt

twixt-poster.jpg http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/85/42/35/20024460.jpg

 

FP2

 

Après un Tétro assez mitigé à mes yeux, je n'étais pas très motivé par ce nouveau film de Francis Ford Coppola. Mais la bande-annonce était très intrigante (et puis le film fait parti du FP2). Contre toute attente donc, j'ai adoré. Coppola nous offre là toute la maestria et la magie de sa mise en scène. Le scénario, bien plus complexe qu'il n'y paraît, nous emmène aux confins de la réalité, du fantastique, du rêve et du fantasme. Mêlant pêle-mêle polar, histoires de fantômes, de sorcières, de vampires et drame familial, celui d'un homme rongé par la culpabilité et l'alcool. Perdu au milieu de nulle part, ce dernier va croiser toute une galerie de personnages aussi étranges et effrayants qu'attachants. Tour à tour, on pense à Stephen King, David Lynch ou même Tim Burton. Tout cela en ayant tout de même une identité propre et une ambiance bien particulière, emprunt d'une belle nostalgie. Plusieurs thèmes sont abordés de façon plus ludique et distrayante que morbide et glauque. Cela part un peu dans tous les sens, mais ce n'est vraiment pas un problème. Partant d'une réalité bien tangible, le récit bascule peu à peu. De vraies questions en surprises et rebondissements, comme le personnage principal, on ne sait plus trop où on en est. Lui (et le metteur en scène) sort de là avec sa rédemption et nous un peu déphasé avec nos interrogations. Visuellement le film est tout bonnement splendide. Quand on sait qu'il a été tourné avec un petit budget, un minimum d'effets spéciaux et chez le réalisateur lui-même pour réduire ainsi les dépenses, le résultat n'en est que plus admirable. La photo est absolument sublime. Mélange d'ocre, de sépia, limite noir et blanc, le tout faisant ressortir les couleurs chaudes du rouge et du jaune. L'interprétation est au diapason avec un Val Kilmer retrouvé (mais pas sa ligne...), un Bruce Dern truculent et une Elle Fanning qui aime décidément bien la famille Coppola.

 Il y a bien longtemps que FF Coppola ne m'avais pas enchanté et emballé comme cela. D'un film très personnel, il fait une œuvre forte, à plusieurs niveaux de lecture, aussi grandiose qu'intimiste. Une vraie leçon de cinéma. Fascinant. L'un des plus beaux films de l'année...Coup de cœur...

 

5-etoiles coup de coeur2

 

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/85/42/35/20024455.jpg

 

FF Coppola : ma filmo sélective

 

http://images.allocine.fr/r_75_x/medias/nmedia/18/35/57/73/18660716.jpg http://images.allocine.fr/r_75_x/medias/nmedia/18/63/13/18/18858841.jpg http://images.allocine.fr/r_75_x/medias/nmedia/18/65/00/52/18857416.jpg http://images.allocine.fr/r_75_x/medias/nmedia/18/36/26/96/18857463.jpg http://images.allocine.fr/r_75_x/medias/nmedia/18/36/26/99/18857468.jpg http://images.allocine.fr/r_75_x/medias/nmedia/18/64/49/73/18857494.jpg http://images.allocine.fr/r_75_x/medias/nmedia/18/63/80/55/18836300.jpg

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
W
J'ai trouvé ce film consternant. Un vrai foutage de gueule. De l'enfumage dans toute sa splendeur. Désolé car apparemment pour toi il sera dans les sommets de l'année alors que chez moi il devrait
trouver sa place en queue de peloton.
Répondre
C
Twixt a divisé. Moi, j'ai tout simplement adoré. Tout est beau, limite fascinant. Quand Flamingo récite du Baudelaire, c'est tout simplement magnifique : il se dégage une "nostalgie", et tout
simplement de la beauté (comme Edgar Allan Poe qui parle de cette "mort magnifique" ou quelque chose du genre, on est exactement dans ce que l'on ressent en regardant Twixt). C'est beau dans tous
les sens du therme, c'est donc un coup de coeur pour ma part :)
Répondre
M
OMG, j'ai limite détesté !
Répondre
W
Je me ferais mon avis mardi si tout va bien :)
Répondre
N
Très belle surprise pour moi également. Une réussite formelle aux références savamment dosées.
Répondre
F


...alors que je m'attendais au pire...