Ilo Ilo

par ffred  -  19 Septembre 2013, 08:25  -  #2013, #4*, #Drame, #Singapour, #Cannes

Ilo Ilo : Affiche

 

A Singapour, Jiale, jeune garçon turbulent vit avec ses parents. Les rapports familiaux sont tendus et la mère, dépassée par son fils, décide d’embaucher Teresa, une jeune Philippine. Teresa est vite confrontée à l’indomptable Jiale, et la crise financière asiatique de 1997 commence à sévir dans toute la région…

 

La Caméra d'Or du festival de Cannes (meilleur premier film), est souvent l'occasion de découvrir de très jolis films (Les acacias ou Les méduses par exemple ces dernières années). Prix qui a d'ailleurs révélé nombres de cinéastes (Claire Denis, Steve McQueen, Tran Anh Hung, Pascal Ferran...). Une fois de plus en 2013 il a couronné un très joli film. Ilo Ilo est donc le premier long métrage de Anthony Chen, réalisateur singapourien. Une très belle, tendre et cruelle chronique sur fond de crise économique et familiale à travers les yeux d'un enfant de la classe moyenne et de sa nounou philippine. Le scénario (légèrement autobiographique) nous offre une histoire simple. Elle est sans surprise, on sent bien comment cela va se terminer. Mais on s'attache très vite à ce petit garçon et sa nourrisse qui vont finir par s'apprivoiser tandis que les parents font ce qu'ils peuvent et se débattent avec le quotidien (tous les acteurs sont formidables). Le tout est fait avec beaucoup de tact, sensibilité et une grande délicatesse. L'évolution des rapports entre tous les personnages est finement amenée. La mise en scène est tout aussi simple, agréable et sans fioriture mais d'une belle justesse (même si la caméra bouge parfois beaucoup et donne un peu le mal de mer). Une belle émotion s'installe et monte progressivement vers un dénouement qui personnellement m'a laissé en pleurs, même s'il était attendu. Ilo Ilo est un film simple qui ne s'encombre pas de scènes ni d'effets inutiles, qui à la fois nous sert le cœur et nous fait du bien. Une très belle surprise et une belle réussite. Un film à voir donc, et un jeune réalisateur à suivre...

Ilo IloIlo Ilo