Jobs

par ffred  -  22 Août 2013, 15:19  -  #2013, #Biopic, #Ashton Kutcher, #Drame USA, #1.5*, #Dermot Mulroney

Jobs : Affiche

 

Qui connaît l’homme derrière l’icône ? Qui sait quel parcours humain se cache derrière la destinée de ce visionnaire d’exception ? De l’abandon de ses études universitaires au formidable succès de sa société, voici l’incroyable ascension de Steve Jobs, co-créateur d’Apple Inc., l'un des entrepreneurs les plus créatifs et respectés du XXIe siècle.

 

Equipé 100% Apple (piégé dirons certains...), je ne pouvais pas passer à côté de ce film. Même si je n'ai jamais été fan du personnage. Steve Jobs est sans doute moins connu de ce côté-ci de l'Atlantique. On a surtout entendu parlé de lui sur la fin de sa vie. C'est donc plus le parcours de l'homme qui est intéressant de suivre ici que celui de l'entreprise elle-même, que l'on connait plus (même si les deux sont logiquement liés). On apprend beaucoup sur le personnage, sa face cachée et privée. Bien plus complexe, sombre, tyrannique et ambitieux qu'on pouvait se l'imaginer. De ses collègues et amis à ses femmes et ses enfants, rien ne devait le gêner et lui barrer la route. Un être charismatique, intelligent et visionnaire, c'est aussi ce qui nous est confirmé dans ce biopic. La scène d'entrée, en 2001, est, (pour moi) chargée d'émotion, mais malheureusement cela ne va pas durer. C'est bien le problème de ce film. On suit le parcours (linéaire, pas de flash-back) de Jobs de sa sortie de l'université et son bricolage dans le garage de son père à la fin des années 90 avec intérêt mais sans grand enthousiasme ni passion. L'interprétation n'est pas en cause. Ashton Kutcher s'en sort bien (mieux que prévu), il trouve là son meilleur rôle (pas bien difficile non plus...). Quelques anciennes gloires des années 80 l'entourent (Dermot Mulroney, Matthew Modine, Lukas Haas, Lesley Ann Warren) et d'autres moins connus, tout le monde est plutôt bien dirigé. Mais voilà, Jobs manque d'un souffle, d'une émotion, d'une puissance qui ne viendra jamais. Tout simplement d'une mise en scène à la hauteur. Dommage. On est là devant un biopic juste bien propret, un peu trop plat, et qui ne restera pas dans les mémoires. Si vous vous attendiez à une sorte de The social Network, vous pouvez passer votre chemin. Le scénariste de ce dernier film écrit un scénario sur le même thème en collaboration avec le cofondateur de Apple qui se désolidarise de cette version-ci pour inexactitudes dans les faits rapportés. On attends la suite donc...

 

Jobs
JobsJobs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :