Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Ciné de Fred

La Vie domestique

La Vie domestique : Affiche

 

Juliette n’était pas sûre de vouloir venir habiter dans cette banlieue résidentielle de la région parisienne. Les femmes ici ont toutes la quarantaine, des enfants à élever, des maisons à entretenir et des maris qui rentrent tard le soir. Elle est maintenant certaine de ne pas vouloir devenir comme elles. Aujourd’hui, Juliette attend une réponse pour un poste important dans une maison d’édition. Un poste qui forcément changerait sa vie de tous les jours.

 

Pour son troisième long métrage Isabelle Czajka frappe un grand coup. Après un premier film raté et un deuxième en demi-teinte, elle atteint là la perfection. Une mise en scène simple, calme, sans accroc comme la vie de l’héroïne, met en image un scénario juste, intelligent, terriblement lucide et réaliste. D'entrée, l'ensemble impose une ambiance angoissante et oppressante qui montera crescendo jusqu'à la fin. La réalisatrice a réussi à rendre la banalité du quotidien captivant et fascinant avec un talent déconcertant. En vingt-quatre heures de la vie de cette femme, tout y passe. Mais ce sont presque les petits détails, les non-dits, les regards qui sont les mieux rendus. La direction d'acteurs est aussi impeccable. Emmanuelle Devos comme toujours grandiose. Elle m'a fait penser à la Laura Brown de The Hours. Celle qui m'a vraiment étonner est Julie Ferrier. Dans ce contre-emploi elle est formidable et ferait bien de continuer dans cette veine dramatique. Avec aussi Natacha Régnier, Héléna Noguera, Laurent Poitrenaux, très bien, et une Marie-Christine Barrault, magnifique, qui, en une seule scène marquante, balance quelques vérités bien placées (comme tout le film me direz vous...)

La vie domestique porte vraiment bien son nom. Cette sorte de Desperate Housewives sombre est un film cinglant et cynique aussi féroce qu'acerbe, aussi fort qu'implacable. Une chronique amère d'un quotidien obligé d'où je suis sorti tétanisé, morose et déprimé. Un vrai coup de cœur pour un long métrage marquant, réussi sur tous les plans de bout en bout. Jubilatoire, terrible et cruel à la fois. Un film qui m'a fait froid dans le dos...En tout cas l'un des meilleurs de l'année...

 

La Vie domestique
La Vie domestiqueLa Vie domestiqueLa Vie domestique
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
C'est terrible... c'est vrai que l'on ressort de la séance plutôt déprimé avec une petite boule au ventre... comme si la banalité de ce quotidien qui nous est montrée ici était l'une des choses les plus angoissantes... Emmanuelle Devos est en effet encore parfaite !
Répondre
F
Et Julie Ferrier est géniale !