Les Beaux Jours

par ffred  -  23 Juin 2013, 13:01  -  #2013, #4.5♥, #Fanny Ardant, #Laurent Lafitte, #Patrick Chesnais, #Comédie Dramatique, #Marion Vernoux

Les Beaux Jours : Affiche

 

Des beaux jours ? Caroline, fraîchement retraitée, n’a que ça devant elle : du temps libre et encore du temps libre. La belle vie ? Pas si simple… Comment alors tout réinventer ? Transgresser les règles, provoquer de nouvelles rencontres, ou bien simplement remplir son agenda ? A moins que tout soit déjà là ?...

 

J'ai toujours bien aimé Fanny Ardant. Depuis l'époque Truffaut et La femme d'à côté, bien que beaucoup plus discrète ces derniers temps, elle reste fascinante. Et cette voix si envoutante. Il y a bien longtemps qu'elle n'avait eu un vrai grand et beau rôle, dans un vrai beau film qu'elle porte entièrement sur ses épaules. C'est aujourd’hui le cas avec ce nouveau film de Marion Vernoux (Love etc, Rien à faire...). Un rôle en or où elle est juste extraordinaire. Solaire, lumineuse, touchante, poignante. Tout simplement juste. La réussite du film tient bien sûr, principalement, dans cette interprétation formidable mais pas que. La réalisatrice nous livre un film délicat, sensible, humain. Une histoire inter-générationnelle écrite (en collaboration avec l'auteur du roman dont c'est inspiré) avec beaucoup de tact. Le récit de cette relation entre une femme mûre fraichement retraitée et d'un homme qui a l'âge de sa fille n'est jamais graveleux. Mais ce pas le propos du film. D'ailleurs le terme de « cougar » n'est jamais prononcé une seule fois. Rien n'est calculé, cela lui tombe dessus par hasard. On est plutôt là devant le très beau portrait d'une femme se retrouvant désemparée à un tournant important de sa vie. Bilan forcément bouleversant quand il n'est pas cruel. Où l'on revient sur sa vie, ses amours, le temps qui passe, la vieillesse et la solitude qui pointent...Mais aussi pourquoi pas un nouvel élan et un nouvel espoir. Le scénario brasse tous ces thèmes avec une infinie tendresse, sans pathos et avec un humour très bien venu. Mais aussi une grande mélancolie, le tout nous emportant sur une très belle émotion. Outre la belle Fanny, tous les comédiens sont formidables. Laurent Lafitte est très convaincant dans un de ces premiers premier rôle. Patrick Chesnais, comme souvent parfait, et toute une bande de seconds rôles, les membres du club, très bien croqués (Fanny Cottençon, Jean-François Stevenin, Catherine Lachens, Marie Rivière, Feodor Atkine, Olivia Cote...). Cerise sur le gâteau, les images sont magnifiques et la bande-son très agréable.

Une écriture fine et intelligente, une mise en scène simple et pudique, une direction d'acteurs parfaite. Marion Vernoux nous offre l'un des films les plus sensibles, les plus touchants, les plus beaux et, pour ma part, les plus jubilatoires de l'année. Une très belle surprise pour un très joli coup de cœur. Comme quoi la vie peut toujours nous réserver de Beaux jours...

Les Beaux Jours
Les Beaux Jours
Les Beaux Jours
Les Beaux Jours
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Chris 23/06/2013 20:53

Un poil moins enthousiaste que toi, mais globalement je partage.