Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Ciné de Fred

L'Assaut

    

 

Aymen Saïdi. Mars Distribution Gregori Derangère. Mars Distribution 

 

En 2007 Julien Leclercq sortait son premier film Chrysalis, polar SF français assez inégal mais sympathique et qui laissait entrevoir de belles choses pour son réalisateur. Le passage au deuxième film est souvent chose délicate mais il est ici réussi. C'est même une très belle surprise et je suis resté scotché au siège. Une bonne claque dans la gueule. La retranscription de ce fait divers que l'on a encore tous en mémoire est parfaitement rendue. On pense bien sûr au Vol 93 de Paul Greengrass et on se demande si cet tentative d'explosion d'avion sur Paris n'a pas inspiré les terroristes du 11 septembre. Voilà donc un pur film d'action. C'est rare chez nous. Certains diront que c'est pompé sur Hollywood, les mêmes sûrement qui disent que le cinéma français est chiant, sans prise de risques, sans originalité... La mise en scène est absolument bluffante, rythmée, nerveuse, en parfaite adéquation avec les faits décrits. Le seul reproche que l'on pourrait faire vient des scènes intimistes avec la famille du gendarme, beaucoup plus faibles voir inutiles, et celles dans les ministères français, beaucoup trop théâtrales. Si Leclercq est un vrai faiseur d'action, il lui faut parfaire le reste. Niveau acteur, on a là une belle équipe. Mais pas de grands noms au générique, la star c'est l'évènement. Vincent Elbaz n'a jamais été un grand acteur, Mélanie Bernier a du mal à faire décoller sa carrière, tout comme Grégori Derangère d'ailleurs. Ils font tous leur boulot sans problème ici. Le plus impressionnant est Aymen Saïdi (Saint-Jacques-La Mecque) dans le rôle du chef des terroristes, il s'en sort vraiment très bien. Techniquement la reconstitution est parfaite. Beau travail sur les décors, les costumes, les effets visuels et sonores. Le montage mélangeant les images réelles d'archives et celles du films est vraiment bien fait. Avec, enfin, une photo presque noir et blanc, sépia, aux couleurs blaffardes, qui donne une atmosphère bien particulière. Le plus réussi reste ce sentiment très claustro, très réel qui nous fait sentir comme à l'intérieur de l'avion. Une tension permanente et un suspens à couper le souffle, même en connaissant le dénouement. Très fort. Longtemps que j'avais pas vécu un film comme ça...On en ressort sous le choc et bien perturbé. Effrayant mais passionnant. 

 

4-e-toiles

 

Vincent Elbaz. Mars Distribution

Mars Distribution

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Ha oui en effet ! Pour une fois je ne partage pas du tout ton avis :) j'ai absolument détesté tout du film. C'était à ne pas rater et pour moi, ça l'est de bout en bout. La femme et le chiard, les tractations au ministère, la conseillère (vraie ou fictive ?), les terrosrites risibles, la caméri qui gigote en tout sens sans arrêter comme uhn gosse qui joue avec la caméra de ses parents, et l'assaut ! c'est chiant, c'est long, mal filmé. Je n'ai pas du tout retrouver l'émotion du direct.
Répondre
P
En fait, comme c'est réellement arrivé, je pense qu'on est plus dans l'action et qu'on a gardé une certaine frayeur en nous
Répondre
W
Bonjour,
Je suis curieux de voir ce que ça donnerait.
La photographie est toujours ainsi, sorte de couleurs désaturées proche du noir et blanc ?
Bonne continuation !
Répondre