Blade Runner 2049

par ffred  -  8 Octobre 2017, 13:04  -  #2017, #Science Fiction USA, #Denis Villeneuve, #Ryan Gosling, #Harrison Ford, #Robin Wright, #Jared Leto, #Dave Bautista, #Mackenzie Davis, #Hiam Abbass, #4*

 

En 2049, la société est fragilisée par les nombreuses tensions entre les humains et leurs esclaves créés par bioingénierie. L’officier K est un Blade Runner : il fait partie d’une force d’intervention d’élite chargée de trouver et d’éliminer ceux qui n’obéissent pas aux ordres des humains. Lorsqu’il découvre un secret enfoui depuis longtemps et capable de changer le monde, les plus hautes instances décident que c’est à son tour d’être traqué et éliminé. Son seul espoir est de retrouver Rick Deckard, un ancien Blade Runner qui a disparu depuis des décennies...
 

Je n’attendais pas grand-chose de ce Blade Runner 2049. Faire une suite, trente cinq ans après, d’un des films cultes de la SF (et sans doute l’un des meilleurs), semblait pour beaucoup s’apparenter plus à du blasphème et/ou à de l’inconscience qu’à un pari fou. Surtout qu’aux manettes on retrouve le québécois Denis Villeneuve, qui, malgré un relativement bon moment, ne m’avait pas pleinement convaincu avec son Premier contact l’an passé. Contre toute attente, j’ai beaucoup aimé. Sans parler de chef d’oeuvre et sans attendre les sommets du premier opus, on est là devant un des meilleurs films de SF de ces dernières années. La mise en scène est solide, parfois virtuose, jamais plombante. Techniquement, c’est superbe. C'est même époustouflant. L’univers du film de Ridley Scott est respecté. Si d’aucuns trouvent le scénario trop faible (co-écrit par le scénariste d'origine), j’ai pour ma part bien apprécié le récit. Un bon suspens, des rebondissements, une certaine émotion. Même si l'action est plutôt lente. Et surtout une ambiance sombre et lourde qui colle parfaitement. S’il faut trouver des défauts, j’en vois peu. L’ensemble est peut être un peu trop long et aurait gagné en densité avec trente, voir quarante-cinq minutes de moins. Avec peut être aussi une petit erreur de casting. Ryan Golsing a beau joué une machine plus humaine qu’un humain, il reste un peu trop monolithique et au final peu convainquant. Mais on retrouve avec plaisir Harrison Ford (même si le rôle, paradoxalement, ne serre pas à grand-chose), Robin Wright, Jared Leto et Hiam Abbass. En résumé, un très bon divertissement qui nous fait passer un bon moment. Même s'il faut s'en détacher, il faut mieux tout de même avoir vu le Blade Runner d’origine pour apprécier pleinement celui-ci. Finalement, une bonne surprise...

Blade Runner 2049
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :