Rester Vertical

par ffred  -  26 Août 2016, 08:47  -  #2016, #Drame France, #2*, #Alain Guiraudie, #Damien Bonnard, #India Hair, #Raphaël Thiéry, #Christian Bouillette, #Basile Meilleurat, #Laure Calamy

Rester Vertical : Affiche

 

Léo est à la recherche du loup sur un grand causse de Lozère lorsqu’il rencontre une bergère, Marie. Quelques mois plus tard, ils ont un enfant. En proie au baby blues, et sans aucune confiance en Léo qui s’en va et puis revient sans prévenir, elle les abandonne tous les deux. Léo se retrouve alors avec un bébé sur les bras. C’est compliqué mais au fond, il aime bien ça. Et pendant ce temps, il ne travaille pas beaucoup, il sombre peu à peu dans la misère. C’est la déchéance sociale qui le ramène vers les causses de Lozère et vers le loup.

 

J'avais beaucoup aimé Le roi de l'évasion et encore plus L'inconnu du lac. Après le succès critique et public de ce dernier on attendait donc beaucoup de ce nouveau Alain Guiraudie. Comme d'habitude, c'est à ne pas mettre dans toutes les mains. Comme d'habitude, c'est particulier et ça sort des sentiers battus. Il faut bien reconnaître ça au film. C'est toujours aussi dépouillé niveau mise en scène, techniquement simple (la photo n'est pas très belle), et toujours sans musique. Mais il y a beaucoup plus de défauts que d'habitude aussi. C'est très lent (ce qui n'est pas un défaut en soi, mais lent égal parfois ennui aussi), surtout la première moitié. Cela s'arrange un peu par la suite, la dernière demi-heure est presque prenante. Et la dernière scène est très belle. Il aurait pu, par contre, nous épargner la scène de l'accouchement en gros plan, quel intérêt ? Le gros problème par rapport aux deux précédents films du réalisateur est qu'on s'ennuie beaucoup. Cela manque cruellement de rythme et il n'y a pas une once d’émotion. Et pas vraiment d'humour non plus (contrairement au Roi de l'évasion). Niveau casting, ce n'est pas particulièrement bien joué. Les acteurs sont peu ou pas connus. Ils ne dégagent pas grand chose, ils sont tous assez amorphes et ne rendent pas leurs personnages attachants. Le seul à sortir son épingle du jeu est Christian Bouillette dans le rôle du vieil homme. Bref, si l'esprit Guiraudie est bien là, la mayonnaise (où il mélange beaucoup plus de thèmes que d'ordinaire : solitude, misère sociale, sexualité, suicide, filiation...), cette fois, ne prend pas. Contrairement à ses autres films, ce nouveau Giraudie ne m'a pas remué. Je me suis bien ennuyé, je suis donc extrêmement déçu...

 

Rester Vertical