Nocturama

par ffred  -  12 Septembre 2016, 07:46  -  #2016, #Drame France, #2*, #Bertrand Bonello, #Finnegan Oldfield, #Vincent Rottiers, #Laure Valentinelli, #Rabah Naït Oufella

Nocturama : Affiche

 

Paris, un matin. Une poignée de jeunes, de milieux différents.  Chacun de leur côté, ils entament un ballet étrange dans les dédales du métro et les rues de la capitale.  Ils semblent suivre un plan. Leurs gestes sont précis, presque dangereux.  Ils convergent vers un même point, un Grand Magasin, au moment où il ferme ses portes.  La nuit commence. 
 

Je n'avais pas du tout aimé aimé L'Apollonide et assez apprécié Saint Laurent. Curieux donc de voir ce que Bertrand Bonello allait nous montrer avec un Nocturama à l'action contemporaine et en plein dans l'actualité. D'ailleurs, c'est la curiosité qui domine dans la première partie. C'est même très intriguant. Une sorte de balai, presque sans dialogues, où l'on ne sait pas trop ce qui se passe. Puis l'action se ressert dans un grand magasin parisien. Cela devient alors très (trop) bavard, huis-clos pas vraiment étouffant. L'ennui prend rapidement le dessus sur la curiosité. En route vers un dénouement aussi terrible que prévisible, les personnages attendent, nous aussi, en vain. La mise en scène épouse, malheureusement, la forme de l'intrigue. Rythmée et intéressante au début, pour se déliter progressivement. Même l'interprétation ne sauve rien. Vincent Rottiers est comme toujours impeccable mais son rôle est bien court. On a connu Finnegan Oldfield bien meilleur ailleurs (Les Cowboys), quand aucun des autres jeunes acteurs ne se détache du lot. Bref, ce Nocturama, après une bonne entame, est au final raté. Frustrant.

Nocturama