Les Ardennes

par ffred  -  25 Avril 2016, 15:57  -  #2016, #4.5*, #Belgique, #Drame, #Robin Pront, #Jeroen Perceval, #Veerle Baetens, #Kevin Janssens, #Sam Louwyck, #Jan Bijvoet

Les Ardennes : Affiche

 

Un cambriolage tourne mal. Dave arrive à s’enfuir mais laisse son frère Kenneth derrière lui. Quatre ans plus tard, à sa sortie de prison, Kenneth, au tempérament violent, souhaite reprendre sa vie là où il l’avait laissée et est plus que jamais déterminé à reconquérir sa petite amie Sylvie. Ce qu’il ne sait pas, c’est qu’entre-temps, Dave et Sylvie sont tombés amoureux et mènent désormais une vie rangée ensemble.

 

Et une pépite de plus en provenance de Belgique. On commence à avoir l’habitude. Les Ardennes sont à ajouter à la liste des films noirs, durs, violents, déchirants, en provenance du plat pays. Un petit air de Bullhead ici dans l'ambiance. Un autre de Belgica pour la fratrie. Et encore un autre d'Alabama Monroe pour la tragédie. Pour son premier film, Robin Pront fait preuve d'une belle maestria. Il nous conte cette histoire de main de maitre, tant sur le plan de la mise en scène, nerveuse et serrée, que sur le scénario, sombre et intense. Dès le début, on sent (on sait) que cela va mal se terminer. Le suspens monte en puissance jusqu'à un dénouement, terrible, qu'on ne voit pas arrivé qui nous laisse pantois. Le meilleur coup de théâtre final vu depuis longtemps. Les acteurs sont formidables. Le duo formé par Jeroen Perceval (aussi co-scénariste) et Kevin Janssens est aussi attachant que bouleversant. Le rôle féminin est interprété par Veerle Baetens, incontournable depuis Alabama Monroe. Elle est une fois de plus très juste. Trahison, loyauté, vengeance, rédemption, un peu de tout cela pour ce drame familial, et vraie tragédie grecque, qui s'avère être l'un des premiers chocs de 2016. Et, évidemment, un réalisateur à suivre.

 

Les Ardennes