Clip

par ffred  -  27 Avril 2013, 06:40  -  #3*, #Drame, #2013, #Serbie

Jasna, une adolescente de 16 ans, s’ennuie dans sa petite ville en périphérie de Belgrade, entre les cours du lycée et la vie chez elle, où ses parents n’arrivent plus à dialoguer avec elle. Comme les autres jeunes de son âge, ses seules préoccupations sont de faire la fête, de rencontrer des garçons et de se filmer en permanence avec son téléphone portable...

 

Voilà le film qui relègue définitivement Spring Breakers au rang de film pour enfants ! C'est peu de dire que l'on en sort quelque peu décontenancé. Certes le propos, les dialogues et les images sont crus (et carrément pornographique), mais ce n'est pas le plus gênant. Le problème est de comprendre l'intérêt de la chose. Pour dresser ce portrait sans concession de la jeunesse serbe (et des ados en général), fallait-il absolument nous imposer des sexes en érection, des fellations, des éjaculations ou autre rasage de minou, à tout bout de champ ? Nombre de films par le passé démontrent que suggérer est bien plus efficace que de montrer. Clip, premier film de la jeune réalisatrice serbe Maja Milos, a donc un problème entre le fond et la forme. La même chose sans ces scènes de sexe explicites auraient sans doute eu le même impact émotionnel sans nous donner ce sentiment de malaise et de voyeurisme. A côté de cela, la mise en scène est forte, fiévreuse et dure comme l'est cette vie d'ado que la jeune héroïne s'impose. Fuir ses parents, délaisser les études et tout faire pour plaire au garçon dont elle est tombée amoureuse, dans une banlieue de Belgrade qui ne donne pas vraiment envie. On pense beaucoup, évidemment, aux films de Larry Clark (Kids et Ken Park m'ont beaucoup marqué). Jasna est interprétée de façon assez bluffante par la jeune Isidora Simijonovic. Un rôle fort et complexe qu'on ne peut se permettre en principe qu'en début de carrière. Elle est juste hallucinante.

On en sort donc plus mal à l'aise que bouleversé. Même si la fin d'une grande violence, nous laisse, paradoxalement, sur une lueur d'espoir. On reste en tout cas perplexe sur ce que l'on vient de voir et sur cette génération abreuvée de sexe, de violence, d'alcool et de drogue par la télévision et surtout internet sans que personne n'y fasse grand chose. Abandon de la famille, des enseignants, des pouvoirs publics ? Un constat terrible qui peut prendre place dans n'importe quel pays aujourd'hui. Pas très rassurant sur l'état de la jeunesse. Un film tout de même passablement dérangeant et à ne pas mettre devant tous les yeux (interdit au moins de 16 ans avec avertissement)...

 

Clip
Clip
Clip
Clip
Clip

Heavenlycreature 27/04/2013 10:58

Nous sommes d'accord ! Tout n'avait pas besoin d'être montré... dommage car le film n'est pas non plus sans intérêt...

ffred 28/04/2013 09:52

Je ne suis pas puritain loin de là mais si je veux voir des grosses érections et éjaculations je préfère voir un bon François Sagat... remarque le petit jeune est pas mal mais bon... ;-)