L'Attentat

par ffred  -  29 Mai 2013, 18:47  -  #2013, #1*, #Drame France, #Israël, #Ali Suliman, #Dvir Benedek

L'Attentat : Affiche

 

Dans un restaurant de Tel-Aviv, une femme fait exploser une bombe qu'elle dissimule sous sa robe de grossesse. Toute la journée, le docteur Amine, israélien d'origine arabe, opère les nombreuses victime de l'attentat. Au milieu de la nuit, on le rappelle d'urgence à l'hôpital pour lui annoncer que la kamikaze est sa propre femme. Refusant de croire à cette accusation, Amine part en Palestine pour tenter de comprendre.

 

Pendant toute la projection j'ai attendu le film choc et le suspens insoutenable que nous promet l'affiche...en vain. Cette adaptation du livre à succès de Yasmina Khadra et sa sortie ont connu quelques problèmes (surtout au Liban, pays d'origine du réalisateur), mais le film arrive chez nous précédé d'une bonne rumeur et couvert de prix. Cela commence pourtant très bien. Les premières scènes sont haletantes et terribles. Mais cela se calme très vite. La quête de vérité de ce médecin arabe bien intégré en Israël va s'avérer quelque peu laborieuse. Si on suit avec intérêt l'évolution psychologique de cet homme qui ne peut pas croire à ce que sa femme a fait, le tout est fait de manière très lente et avec peu d'effets dramatiques. Le scénario ne prend parti, on ne comprend pas bien les motivations de la femme, le tout est assez lourd et surtout sans émotion. Résultat on s'ennuie beaucoup. Déception donc, moi qui attendait quelque chose de fort et d'intense, ce film m'a plutôt laissé de marbre.

L'Attentat
L'Attentat
L'Attentat
L'Attentat

dasola 31/05/2013 23:17

Bonsoir ffred, le roman ne donne pas non plus de réponses sur le pourquoi du comment. J'ai personnellement beaucoup aimé ce film sobre, assez bavard et qui m'a beaucoup intéressée. Bonne fin de soirée.

Bruno 31/05/2013 01:24

"Le tout est assez lourd et surtout sans émotion"... ?
Je pense, en toute franchise, et par pure camaraderie, que tu devrais assez vite changer d'activité pour ne pas commettre l'impair de ta vie.
Ca fait un peu de peine, honnêtement, de voir les efforts que tu as réunis pour créer un blog et commettre des jugements aussi juniors : ce film est bouillonnant d'émotion de la première à la dernière image. N'oublie pas que l'on n'appelle pas émotion ce que l'on voit globalement dans les films de, par exemple, Danièle Thompson.
Non, vraiment, par sympathie : essaie le tennis... ou le bowling ? C'est bien le bowling, non ?

ffred 10/06/2013 19:40

Je n'essaie d’imposer rien du tout contrairement à toi qui veut me faire dire ce que je ne pense pas. C'est mon opinion, il faut donc lire sous entendu "pour ma part je pense que", tout le monde l'a bien compris jusqu'ici...Quand je dis que le film est sans émotion c'est donc pour moi...et je ne n'essaie pas de faire changer d'avis les autres qui pensent le contraire. Je rend compte de ce que je ressent, je n'ai aucune prétention de critique...si ça ne te plait pas il reste toujours le tennis...

Bruno 10/06/2013 19:31

On se demande qui essaie d'imposer sa vision des choses.
Soit, j'ai mal lu, soit je change d'opticien demain :
Je lis : « le tout est assez lourd et surtout sans émotion [...], on s'ennuie beaucoup [...] moi qui attendait quelque chose de fort et d'intense ».

En relisant très attentivement, je ne vois pas que tu aies suggéré qu'il puisse y avoir « quelque chose de fort et d'intense » qui t'aurait échappé - par exemple - ou que ta vision : « [un film] assez lourd et sans émotion » soit susceptible d'être modulée par une autre, celle d'un autre amateur cinéphile.
La question n'est pas de savoir si tu as ressenti des émotions, c'est celle de rendre compte d'un objet de cinéma avec séniorité. Si tu crées un blog, c'est pour partager une connaissance affûtée de ton matériau en étayant ton jugement, pas pour diffuser de vagues opinions. Ce film est bouleversant et d'une haute tenue.
Il est juste ballot et absurde de dire que ce film est sans émotion.
Essaie parallèlement de te demander pourquoi ce film a reçu un accueil unanime de la critique et une interdiction de territoire au Liban.

ffred 31/05/2013 09:25

Ce qui fait de la peine, c'est que tu essaies d'imposer ta vision aux autres. SI je dis que je n'y ai pas vu d'émotion, c'est que je n'en ai pas ressenti et c'est mon problème, pourquoi donc dirai-je le contraire ? Par sympathie, si tu n'es pas capable d'entendre un autre avis que le tien, va voir ailleurs, ou jouer au tennis par exemple, c'est à la mode en ce moment...