Les Apparences

par ffred  -  3 Octobre 2020, 08:13  -  #2020, #Drame France, #Thriller, #3.5*, #Karin Viard, #Benjamin Biolay, #Lucas Englander, #Laetitia Dosch, #Pascale Arbillot, #Evelyne Buyle

 

L'affiche nous promet du Chabrol, on pourrait aussi penser à Hitchcock. Mais y penser seulement. Voilà un thriller on ne peut plus classique, écrit et réalisé sans surprise mais agréable. Deux ou trois rebondissements, quelques vacheries, mais on aurait aimé plus de mordant, plus de sadisme. On aurait aussi pu y voir une satire sociale, critique d'une certaine bourgeoisie à la française et une chronique de la lutte des classes. Tout cela est à peine survolé. Et puis on ne s’attache pas vraiment aux personnages et le tout manque d'émotion. Par contre, Karin Viard nous en met une nouvelle fois plein la vue (comme presque à chaque fois maintenant). Elle est géniale en bourgeoise expatriée prête à tout pour sauver son mariage, mais aussi et surtout sauver les apparences. Quasiment de toutes les scènes, elle porte tout le film sur ses épaules et le sauve d'ennui certain. A voir au moins pour elle donc. Ces Apparences et son petit suspens se laissent gentiment regarder mais Marc Fitoussi nous avait habitué à mieux (La vie d'artiste, Copacabana, Pauline Détective)...

Les Apparences
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Max 03/10/2020 19:46

Oui, c'est avant tout un film sur les apparences parfois trompeuses: un film d'adultère et de vengeance. Mais ce film est également une peinture féroce d'une certaine bourgeoisie et d'un microcosme: celui des français expatriés à Vienne. En effet, on commence par une comédie grinçante et satirique sur un certain milieu bourgeois avec ses codes, ses mesquineries, son hypocrisie relationnelle ou encore son mépris pour la province. Puis cette comédie initiale glisse progressivement vers un film noir psychologique et cynique, un film à l'atmosphère qui devient inquiétante et pesante (qui rappelle par moments le film "Elle" de Paul Verhoeven).
C'est globalement réussi car pendant les 2/3 de la projection, le film tient plutôt bien la route, notamment grâce à ses 2 acteurs principaux: Karine Viard est excellente en "vacharde" (et redoutable dans sa vengeance) et Benjamin Biolay assez convaincant en dandy ténébreux. Dommage que le scénario finisse par multiplier les rebondissements et les coups de théâtre, parfois au prix d'invraisemblances qui plombent un peu le film...