Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Ciné de Fred

Astérix - Le Domaine des Dieux

Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ ; toute la Gaule est occupée par les Romains… Toute ? Non ! Car un village peuplé d'irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l'envahisseur. Exaspéré par la situation, Jules César décide de changer de tactique : puisque ses armées sont incapables de s’imposer par la force, c’est la civilisation romaine elle-même qui saura  séduire ces barbares Gaulois. Il fait donc construire à côté du village un domaine résidentiel luxueux destiné à des propriétaires romains. : « Le Domaine des Dieux  ».

 

Après tous les Astérix, en images réelles, tous plus mauvais les uns que les autres (sauf celui de Chabat), j’étais curieux de voir ce que donnerait cette nouvelle adaptation en dessins animés. Pas rassuré par Alexandre Astier (ici surtout scénariste-dialoguiste) qui en 2012 nous avait pondu le nanar de l'année (David et Madame Hansen). Sans être franchement déçu, je ne suis pas sorti de la séance franchement ravi non plus. On retrouve bien l'ambiance des albums de Goscinny et Uderzo. Mais s'il y a des jeux de mots et des références très drôles (surtout compréhensibles par les adultes), je m'attendais à en avoir plus. Dans une salle pleine de bambins (un mercredi), je n'ai pas entendu beaucoup de rires de leurs parts et ne les ai pas sentis vraiment emballé. L'animation est réussie (vue en 2D). Louis Clichy, le réalisateur, n'est pas un manchot dans le domaine. Il a participé à la création de Wall-E et Là-haut. Autrement beau casting au niveau des voix mais ces nouvelles aventures du petit gaulois ne sont pas vraiment celles que j'attendais. On passe un bon moment, sans plus, qui donne surtout envie de relire les bandes-dessinées.

 

Astérix - Le Domaine des Dieux
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article