La La Land

par ffred  -  31 Janvier 2017, 09:18  -  #2017, #Comédie musicale, #Damien Chazelle, #Ryan Gosling, #Emma Stone, #J.K. Simmons, #Rosemarie DeWitt, #Finn Wittrock, #2.5*, #Oscar de la meilleure actrice

La La Land : Affiche

 

Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre deux auditions.  De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance.  Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent…Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ?

 

Alors voilà donc le meilleur film de l’année. Celui qu’on ne pas « ne pas aimer ». Encore une fois (après Manchester by the sea), je ne comprends pas vraiment l’engouement pour ce film. Surtout que Whiplash, le dernier film de Damien Chazelle, était bien plus réussi et bien plus intéressant. L’histoire d’amour est ici tout à fait banale, vue et revue. Tout cela n’est pas très épais. Les personnages sont peu développés, les seconds rôles tous passés à la trappe. Les chansons ne sont vraiment pas géniales, les chorégraphies sont basiques, l’interprétation n’a rien d’exceptionnelle non plus. Ryan Gosling et Emma Stone sont bien agréables à regarder mais on les a vus bien meilleurs par ailleurs. Certes, la mise en scène est élégante et la direction artistique très réussie. Même s’il y a un petit côté « too much » dans à peu près tous les compartiments. Bref, tout cela n’a vraiment rien de transcendant. Je reconnais que j’ai tout de même passé un (relatif) bon moment, j’ai même versé ma petit larme de-ci de-là, mais tout cela reste gentillet et très mignon (et l’on est souvent à la limite de l’ennui) mais ne vaut pas cette avalanche de louanges et de prix (record de Golden Globes, 14 nominations aux Oscar). Pour un bel hommage aux comédies musicales de l’âge d’or hollywoodien et/ou à Jacques Demy, on attendra encore un peu. La la land ou comment manipuler un public en masse à coup de buzz, de promotion et de marketing bourrage de crâne jusqu’à l'écœurement...

La La Land
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :