Ginger & Rosa

par ffred  -  31 Mai 2013, 07:25  -  #2013, #2.5*, #Drame, #UK, #Annette Bening, #Oliver Platt, #Timothy Spall, #Elle Fanning, #Alessandro Nivola, #Christina Hendricks

Ginger & Rosa : Affiche

 

Londres dans les années 1960. Ginger et Rosa, deux ados inséparables vivent ce moment unique du passage de l’enfance à l’âge adulte. Entre parano de la guerre froide et apprentissage de la liberté, révolution sexuelle et féminisme politique, blue jeans délavés et rock contestataire, cigarettes et premiers baisers, elles entrent en rébellion contre leurs mères, pour finir par se déchirer, irrémédiablement.

 

Je n'avais même pas entendu parler de ce film. En fait, c'est la pluie qui a bouleversé mon emploi du temps et m'a rabattu vers mon cinéma préféré. C'est donc le casting qui m'a poussé vers la salle où se jouait ce film de la britannique Sally Potter. On suit avec un certain intérêt le parcours de Ginger et Rosa, deux jeunes adolescentes inséparables (enfin surtout celui de la première nommée), nées le même jour, que la vie va (sans doute) irrémédiablement séparer. Sur fond de guerre froide et de crise des missiles de Cuba, on assiste là à la difficile découverte du monde des adultes, de la fin de l'innocence, de l'apprentissage de la vie et d'une certaine prise de conscience politique. Le scénario est fait avec une belle délicatesse, tantôt bienveillant, tantôt cruel envers sa jeune héroïne à laquelle on s'attache très vite. Il ne juge personne et se veut aussi le reflet d'une époque bouillonnante source de grands bouleversements. La mise en scène est simple et plutôt stylée, faisant la part belle aux personnages, la reconstitution historique étant discrète mais efficace. Ginger est interprétée avec beaucoup de talent par Elle Fanning (Somewhere, Nouveau départ, Twixt), elle est vraiment très touchante et porte le film avec aisance sur ses frêles épaules. Le reste de la distribution (où le seul acteur britannique est Timothy Spall) est tout aussi convaincant. On retrouve, dans le rôle de Rosa, Alice Englert (Sublimes créatures) la fille de Jane Campion, avec aussi Alessandro Nivola, Christina Hendricks, Oliver Platt, Jodhi May et l'excellente Annette Bening.

Ginger & Rosa est donc un joli film plein de charme d'où se dégage une certaine fraicheur et une belle émotion. Une jolie surprise donc, même si on est loin, pour le genre, de la réussite d'Une éducation...

Ginger & Rosa
Ginger & Rosa
Ginger & Rosa
Ginger & Rosa
Ginger & Rosa
Ginger & Rosa
Ginger & Rosa
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :