Le Clan

par ffred  -  9 Septembre 2007, 14:31  -  #Gael Morel, #Nicolas Cazalé, #2004, #Stéphane Rideau, #Jackie Berroyer, #Aure Atika, #Salim Kechiouche, #3*, #LGBTQI

 

Un film de Gaël Morel avec Nicolas Cazalé, Stéphane Rideau, Thomas Dumerchez, Salim Kéchiouche, Bruno Lochet, Jackie Berroyer, Vincent Martinez, Aure Atika

Drame, France, 1h30

Sortie en salles le 16 juin 2004


 

Synopsis

Le portrait de trois frères en trois chapitres. La première partie s'ouvre sur Marc, 22 ans, le cadet ; le frère ennemi, celui qui vit dans l'adulation de Christophe, son aîné, et le mépris d'Olivier, le benjamin. La seconde partie se poursuit avec Christophe, 26 ans, de retour de prison, en phase de réinsertion, prêt à tout, même à trahir ses idéaux de jeunesse pour rentrer dans les rangs de la société. Un frère qui ne correspond plus à l'image qu'idolâtrait Marc. Et pour finir, il y a Olivier, 17 ans, le benjamin, celui qui ira encore voir ailleurs avec un autre frère, un frère de substitution ; Hicham, 21 ans. Avec en filigrane une vengeance qui, d'abord bénigne, prendra des proportions tragiques, se dessinent trois portraits contrastés, l'histoire de trois frères que les circonstances obligeront à se positionner définitivement l'un par rapport à l'autre.

 

Critique

 

Un film à la fois rugueux et chaleureux, froid et sensuel. Le portrait des trois frères, très différents, en trois parties bien distinctes, est assez inégal. Tour à tour, drame social, drame familial et mélo, on suit quand même avec intérêt le parcours de ces garçons au tournant de leur vie. Le scénario de Morel associé à Christophe Honoré, n'est pas toujours très convaincant. Quelques scènes très dures, certaines un peu "too much" et pas vraiment utiles, d'autres touchantes avec quelques envolées lyriques, pour une fin aux accents mélo qui finit par nous serrer le coeur. Les corps des jeunes acteurs sont magnifiquement filmés et mis en valeur pour trois jeunes acteurs à découvrir : Nicolas Cazalé, Thomas Dumerchez et Salim Kechiouche. Stéphane Rideau, fidèle du réalisateur, Bruno Lochet et Jackie Berroyer complètent habilement cette distribution très masculine. Inégal donc mais courageux. Au final, un film très attachant qui prend aux tripes malgré ces défauts. Un metteur en scène sur la bonne route.

 

3-e-toiles

 

Salim Kechiouche et Thomas Dumerchez. ID Distribution

   

     


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :