Prendre le Large

par ffred  -  17 Novembre 2017, 08:15  -  #2017, #Drame France, #4.5♥, #Gaël Morel, #Sandrine Bonnaire, #Mouna Fettou, #Kamal El Amri, #Ilian Bergala, #Lubna Azabal, #Farida Ouchani

 

Edith, 45 ans, ouvrière dans une usine textile, voit sa vie bouleversée par un plan social. Loin de son fils et sans attache, plutôt que le chômage, elle est la seule à choisir de rejoindre son usine délocalisée au Maroc…
 

J'étais resté assez mitigé sur le dernier film de Gaël Morel Notre Paradis (2011). Mais c’est sans hésiter que j’ai couru voir ce Prendre le large, la grande Sandrine Bonnaire étant en tête d’affiche. On avait déjà eu cette année le délicieux mais plus léger Crash Test Aglaé sur un thème à peu près similaire (départ de l'héroïne à l’étranger vers l’usine délocalisée...), même si les deux films sont très différents. La mise en scène et l’écriture de Gaël Morel sont aussi délicates que discrètes. Son personnage aussi. Elle s’ouvre et devient de plus en plus belle et solaire au fur et à mesure de l’avancé du récit. Et ce malgré (ou peut être à cause de) tout ce qui lui tombe sur la tête. Il faut dire que l’actrice est formidable (même si elle a sans doute été déjà meilleure). Elle est de chaque scène et porte tout le film sur ses épaules. Elle se fait plus rare aujourd'hui mais si elle choisit toujours aussi bien ses rôles, pas de problème. Le reste du casting est tout aussi convaincant, du très sexy Kamal El Amri à la terrible Farida Ouchani (Présumé coupable). On suit dont le parcours d’Edith avec tendresse, compassion, délicatesse et espoir, mais surtout une très belle émotion (mais sans pathos aucun). Un nouveau magnifique et très touchant portrait de femme (après Jalouse, dans un genre très différent et avant Diane a les épaules) pour un très beau film (aux allures parfois documentaires) sur la solitude et le retour à la vie sur fond de crise sociale. Ce nouveau Gaël Morel est donc une réussite.

Prendre le Large
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :