Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Ciné de Fred

Les Hirondelles de Kaboul

 

Première incursion dans l'animation pour l'actrice et réalisatrice Zabou Breitman. Associé à Eléa Gobbé-Mévellec (qui a travaillé sur Les triplettes de Belleville et Ernest et Célestine), elle adapte le roman de Yasmina Khadra paru en 2002. Techniquement, c'est superbe. Les couleurs, le montage, la musique et surtout le graphisme. L’histoire est terrible. On ressent parfaitement le mal être et l'oppression dans lesquels vivait le peuple afghan sous les Talibans. Un manque de liberté bien rendu par ce jeune couple auquel on s'attache immédiatement. SI le récit met un peu de temps à se mettre en place, le suspens et l'horreur montent crescendo pour un dénouement aussi déchirant que plein d'espoir. Le doublage voix est très réussi, d'ailleurs les personnages animés ressemblent vraiment aux acteurs (ils ont d'abord été filmés puis dessinés). Au final, un film d'animation très réussi, dur, sombre et sensible, dont on ne sort pas indemne. Malheureusement encore trop d'actualité. Fort, beau et poignant.

 

Les Hirondelles de Kaboul
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Oui c'est un beau film d'animation réalisé avec des aquarelles et portant sur un sujet fort qui fait toujours écho dans le monde d'aujourd'hui. Rien que pour ces raisons, le film vaut le détour.
Cependant, ce film est loin d'atteindre "Persepolis" qui reste un peu la référence pour les films d'animation sur ce thème. En effet, dans "Les hirondelles de Kaboul", on assiste surtout à une suite de belles aquarelles, mais l'animation reste trop sommaire et minimaliste (tout comme le scénario), ce type d'animation peine à transmettre des émotions.
Répondre
D
Bonjour ffred, quel beau film! Bonne journée.
Répondre